BFMTV

Corse: incendie en cours en Balagne, près de 500 hectares brûlés

Un incendie s'est déclaré en Balagne en Haute-Corse le 22 octobre 2017

Un incendie s'est déclaré en Balagne en Haute-Corse le 22 octobre 2017 - Twitter / François Orlandi

Le travail des pompiers est rendu difficile par les multiples départs de feu qui ont lieu depuis dimanche matin en Haute-Corse.

Un incendie qui s'est déclaré ce dimanche matin vers 9h sur la commune de Ville-di-Paraso (Haute-Corse) avait parcouru près de 500 hectares en fin d'après-midi, a indiqué le Service Départemental de Secours et d'Incendie de Haute-Corse.

Les flammes qui continuent leur progression sont attisées par un très fort vent de sud-ouest, avec des rafales à plus de 100 km/h. Les villages de Palasca et Novella sont actuellement menacés et des routes ont été fermées entre Novella, Belgodère et Olmi Capella.

Vigilance jaune vent violent

Sur place, environ 150 sapeurs-pompiers et 40 gendarmes une vingtaine de véhicules tentent de maîtriser les flammes. Des renforts de Corse-du-Sud sont par ailleurs attendus.

La situation dans les airs est plus difficile: les deux Tracker et les deux Canadair engagés n'ont pu intervenir que ponctuellement du fait des conditions météorologiques défavorables, et ont dû totalement s'arrêter à la tombée de la nuit.

Une habitation et une bergerie ont été endommagées par les flammes, a annoncé la préfecture de Haute-Corse, qui a ajouté que 122 foyers ont été momentanément privés d'électricité.

Outre le fort vent, le travail des pompiers est également rendu difficile du fait des multiples départs de feux depuis dimanche matin sur le département.

Dans un communiqué, la préfecture de Haute-Corse a indiqué que le département connaissait un épisode venteux particulièrement violent, avec des rafales à 134 km/h à l'Ile Rousse, 142 km/h au Cap Sagro et 165 km/h au Cap Corse. 

"Depuis, de nombreux départs de feux ont été recensés dans le département malgré l'interdiction de l'emploi du feu qui avait été décidée à titre préventif dès le 21 octobre", ont déploré les services préfectoraux.

C. P. et L.A., avec AFP