BFMTV

CO2 : "Le monde est entré dans une nouvelle zone de danger"

Pekin, en Chine, une des villes les plus polluées au monde.

Pekin, en Chine, une des villes les plus polluées au monde. - -

La responsable climat de l'ONU Christiana Figueres s'alarme du franchissement d'un nouveau seuil de concentration de CO2, jamais atteint depuis des millions d'années.

Le monde est "entré dans une nouvelle zone de danger" avec une concentration de CO2 mesurée au-delà des 400 parties par millions (PPM), seuil inégalé depuis des millions d'années, a alerté lundi la responsable climat de l'ONU, Christiana Figueres.

"Avec 400 PPM de CO2 dans l'atmosphère, nous avons dépassé un seuil historique et nous sommes entrés dans une nouvelle zone de danger", a déclaré Christiana Figueres dans un communiqué. "Le monde doit se réveiller et prendre note de ce que cela signifie pour la sécurité des hommes, leur bien-être et le développement économique".

L'objectif fixé par la communauté internationale en 2009 est de contenir le réchauffement à +2°C par rapport aux niveaux pré-industriels, seuil au-delà duquel les scientifiques mettent en garde contre un emballement du système climatique avec son cortège d'événements extrêmes.

De sombres perspectives

Or avec une moyenne annuelle de 400 PPM de CO2, le réchauffement attendu est d'au moins 2,4°C, selon le dernier rapport des experts de l'ONU sur le climat. Et les perspectives sont sombres: les émissions de CO2 dans l'atmosphère ne cessent d'augmenter et si la tendance se poursuit, la hausse du thermomètre devrait être de 3 à 5 °C.

Il y a quelques jours, les délégations de plus de 190 pays se sont réunies à Bonn, en Allemagne, pour préparer le round annuel de négociations sur la lutte contre le changement climatique, qui se tiendra en fin d'année à Varsovie.

L'objectif principal fixé est de parvenir à un accord obligeant tous les pays, dont les deux grands pollueurs que sont la Chine et les Etats-Unis, à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020.

A LIRE AUSSI:

>> Antarctique: la fonte des glaces s'accélère dangereusement

>> Réchauffement climatique : Washington sommé d'agir par des multinationales

>> Le réchauffement climatique responsable de la vague de froid de mars?