BFMTV

Canibal: recycler en s'amusant

Ce sont 5 milliards de gobelets qui sont jetés chaque année en France

Ce sont 5 milliards de gobelets qui sont jetés chaque année en France - -

126 gobelets par seconde finissent au fond du poubelle. Un geste machinal que l'on fait après chaque café au bureau. C'est pour répondre à cet enjeu environnemental que Canibal est né il y a 4 ans. Un principe: le recyclage ludique.

Une machine toute verte, un écran vidéo qui vous interpelle. Une fois que vous avez bu un café ou une canette de votre boisson préférée, il suffit de glisser ce déchet dans la machine. Une trappe se referme. La machine avale le gobelet qui disparaît rapidement. Elle l'identifie. Vous pouvez suivre ce scan sur l'écran.

On pourrait dire que tout s'arrête là, ce n'est pas le cas car la force de Canibal est d'avoir mis au point un système de récompense qui vous incite à recycler "ludique".

Un jackpot et au final pour le gagnant un coupon de réduction. Il peut aussi décider de faire un geste et de planter un arbre.

Canibal s'est associé à Pur Projet de Tristan Lecomte qui met en avant la préservation des éco-systèmes.

Et bientôt les lieux publics

Depuis 4 ans, cet ancien lauréat de la BFM Académie progresse de façon constante. Prudemment aussi car il ne faut pas promettre des machines si l'industrialisation ne suit pas. Ce sont une quarantaine de clients qui ont déjà été séduits et ce n'est qu'un début. Après les cafétérias d'entreprises, la start-up vise les lieux publics. Un défi à relever. Deux machines sont installés depuis quelques jours Gare Montparnasse à Paris. Les hôpitaux aussi pourraient représenter un important marché.

Canibal ne se contente pas de livrer la machine. Il collecte aussi tous les déchets. Dans son entrepôt de Gennevilliers, tout est réduit grâce à la presse et rien ne se perd. C'est ainsi que le gobelet peut finir en revêtement de sol. La promesse de Canibal est de tout recycler. On appelle cela l'économie circulaire. Une démarche qui séduit d'ailleurs beaucoup la SNCF. (Sa présence dans les gares n'est donc pas surprenante.) Que les déchets ne se jettent plus mais deviennent une ressource: le gouvernement en a fait son nouveau cheval de bataille.

Il en sera question lors de la prochaine conférence environnementale de septembre. Canibal est tout de même encore un petit poucet dans ce domaine. Il pourrait faire des émules. En France, les déchets de moins de 20 grammes ne sont pas traités. Et pourtant, ils polluent beaucoup. 4 % de la production pétrolière mondiale est utilisée pour fabriquer du plastique.

Nathalie Croisé de BFM Business