BFMTV

Biocoop: pour un commerce équitable aussi au Nord

Biocoop a 2 objectifs: travailler sur le long terme avec les groupements de producteurs et structurer leurs approvisionnements.

Biocoop a 2 objectifs: travailler sur le long terme avec les groupements de producteurs et structurer leurs approvisionnements. - -

La 14e édition de la Quinzaine du Commerce équitable se tient jusqu'à dimanche. En France, près de 10 millions de consommateurs ont déjà choisi de consommer régulièrement des produits issus du commerce équitable. Gros plan sur Biocoop, leader en France de la distribution alimentaire biologique.

Dans l'esprit de chacun d'entre nous, le commerce équitable permet d'améliorer les conditions de travail et de vente des producteurs de pays en voie de développement. Mais pouvons-nous faire de même chez nous? Biocoop, qui a 25 ans d'existence, ne se pose pas la question et répond oui. Pour le premier réseau de magasins bio en France, il est impératif de s’acheminer vers un commerce équitable dans l'hémisphère nord... comme au Sud.

Développer une agriculture biologique exigeante et promouvoir un commerce solidaire sont donc les priorités de Biocoop. Et cette démarche ne date pas d'hier. Dès la fin des années 90, le leader de la distribution alimentaire biologique avait mis en avant cette problématique.

Plus de 350 magasins

Comme l'explique Claude Gruffat, président de Biocoop, l'enjeu est la "structuration de filières dans un esprit d'équité avec deux axes de développement: travailler sur le long terme avec les groupements de producteurs et structurer nos approvisionnements de proximité afin de diminuer les émission de CO2". "Normalement, la définition du commerce équitable exclut l'utilisation de ce terme pour les relations nord-nord" selon la PFCE, Plate-forme pour le commerce équitable "mais rien n'empêche d'en appliquer les principes". Et d'ailleurs, Biocoop a soumis son cahier des charges au PFCE qui l'a validé. Il souhaite désormais que le législateur prenne cette dimension en compte.

C'est sous la marque commerciale "Ensemble" que ces produits sont proposés au public. Ils représentent en moyenne 8% de l'offre. Les filières répondent aux valeurs du commerce équitable retenu par Biocoop: coopération, transparence, avec de l'achat construit et l'équité, une juste répartition de la valeur ajoutée. Malgré la crise et alors que l'on parle toujours des prix plus élevés du bio, Biocoop affiche une hausse constante de sa fréquentation, avec une progression de plus de 8% en 2013. Il prend donc son rythme de croisière avec 25 nouveaux magasins par an.

Acheter local

La demande est forte mais les critères de sélection reste pointus. Biocoop compte désormais plus de 350 magasins en France avec une présence importante dans le Grand Ouest. "Notre objectif", précise Claude Gruffat "est que toutes les matières premières viennent de France. En terme de fruits et légumes, il est atteint".

La dimension locale est de plus en plus importante aux yeux des consommateurs et c'est cet aspect qui séduit les acheteurs. Des parents viennent volontiers chez Biocoop pour offrir la meilleure alimentation à leurs enfants. Et ils s'y retrouvent. Pour Claude Gruffat, "quand on mange bio au quotidien, le panier moyen peut être finalement moins élevé qu'avec d'autres produits. On mange en effet différemment, les produits sont parfois plus riches et on gaspille moins". Biocoop vient d'ailleurs de lancer sa nouvelle campagne publicitaire créée par Fred&Farid Paris. Son slogan: "Achetons responsable".

Nathalie Croisé de BFM Business