BFMTV

AVANT/APRÈS. Fonte des glaces, déforestation: visualisez l'impact de l'Homme sur le climat grâce aux images satellites de Google Earth

AVANT/APRÈS. Google Earth permet désormais de visualiser à quel point la Terre a changé en 40 ans

AVANT/APRÈS. Google Earth permet désormais de visualiser à quel point la Terre a changé en 40 ans - BFMTV

Depuis les années 1980, la planète s'est modifiée avec le réchauffement climatique et l'activité humaine. Google Earth propose de visualiser ces changements grâce à une compilation d'images satellites.

Vous ne vous rendiez pas bien compte de l'ampleur de la déforestation, de la fonte des glaces ou encore de l'assèchement de certains lacs? Google Earth va tenter de vous le montrer. Ce logiciel, qui met gratuitement à disposition des images satellites de la Terre entière, permet désormais à ses utilisateurs de voyager dans le temps grâce à une nouvelle fonctionnalité appelée "Earth Timelapse".

L'objectif est de montrer "à quel point la Terre a changé au cours des 37 dernières années", précise l'entreprise. Le principe est simple, vous accédez à l'endroit que vous souhaitez sur le globe, puis vous pouvez regarder son évolution de 1984 à 2020.

Par défaut, Earth Timelapse propose de visualiser certains lieux qui ont particulièrement changé, comme les villes de Dubai ou Las Vegas, qui se sont considérablement étendues en 40 ans. Nous avons sélectionné, parmi leurs exemples, trois qui mettent en lumière des problèmes environnementaux majeurs.

1. La fonte du glacier Columbia, en Alaska

Depuis 1972, le glacier Columbia a reculé de près de 20 kilomètres à cause du réchauffement de la planète. Les images satellites de Google Earth illustrent parfaitement l'ampleur cette catastrophe naturelle. Faites glisser le curseur bleu au milieu de l'image pour visualiser la fonte du glacier.

La mer d'Aral - un lac d'eau salée située en Asie centrale - disparaît progressivement depuis les années 1960. Cet assèchement n'est pas vraiment dû au réchauffement climatique, mais à l'activité humaine, et en particulier à une politique soviétique entamée il y a 60 ans, rappelle National Geographic :

"En 1960, les Soviétiques ont décidé de cultiver les vastes steppes du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan. Objectif: transformer les steppes désertiques en champs de coton et de blé. Ils ont alors détourné une partie des fleuves pour irriguer leurs cultures et ont ainsi privé la mer d’Aral de 20 à 60 km3 d’eau, chaque année.

Faites glisser le curseur bleu au milieu de l'image pour visualiser la disparition de la mer d'Aral.

Si les feux de forêts sont parfois dus au réchauffement de la planète, en Amazonie, le principal responsable est l'agro-industrie. Pour produire massivement du soja ou encore de la viande de bœuf, "des millions d’arbres sont abattus ou brûlés chaque année pour laisser la place à de vastes zones de culture et de pâturage", rappelle la WWF.

Repartie à la hausse au Brésil depuis l'élection du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, la déforestation a néanmoins connu son plus haut niveau à la fin des années 1990 et au début des années 2000.

Une fois encore, les images satellites de Google Earth illustrent parfaitement l'ampleur des dégâts. Précisons que ces images satellites recouvrent une large partie de la Bolivie, pas uniquement du Brésil.

Ces captures d'écrans ne sont qu'un aperçu de l'outil Earth Timelapse. Cliquez ici si vous souhaitez utiliser vous-même le logiciel.

Louis Tanca Journaliste BFMTV