BFMTV

Lombard : « Mon métier, c’est les réseaux, pas les contenus »

BFMTV

Le PDG de France Télécom Orange a précisé les perspectives qu’il souhaitait développer dans le monde du numérique.

Jean-Jacques Bourdin : Vous allez mettre de plus en plus de contenu sur notre téléphone mobile par exemple ?

Didier Lombard : Ca veut dire effectivement que les contenus vont jouer un rôle de plus en plus fort puisque les clients ont complètement inversé leur botte de choix. Antérieurement ils s'exprimaient par rapport au type de réseaux, aux couleurs de l'appareil et à sa taille, à sa marque alors que maintenant ils se demandent quel en est le contenu. Donc la logique s'est un peu inversée, c'est-à-dire que si vous voulez vendre des connexions, des réseaux, il faut avoir des contenus de qualité.

Jean-Jacques Bourdin: Si vous voulez vendre des abonnements, vous êtes obligé d'offrir des contenus de qualité ?

Didier Lombard : La couleur, le poids, la forme comptent encore un peu mais le contenu passe avant maintenant.

Jean-Jacques Bourdin: Ca veut dire que vous devenez média ?

Didier Lombard : Ca dépend ce que vous appelez média. Si d'une façon générale ça veut dire mettre en relation, alors oui on est média et on l'est depuis longtemps, mais si ça veut dire fabriquer des contenus alors non, puisque j'achète les contenus.

Jean-Jacques Bourdin: Vous achetez du cinéma, du sport ... ?

Didier Lombard : Oui, je me suis ouvert une petite fenêtre sur la vie, mais c'est petit. Quand vous regardez le chiffre d'affaire du monde concurrentiel qu'il y a autour de moi, ce n'est pas 10% de ce qu'ils dépensent dans leur grille, donc ce n'est rien du tout.

Jean-Jacques Bourdin: Vous ne fabriquerez jamais de contenu ?

Didier Lombard : Non, parce qu'il y a un théorème qu'il faut connaître, un certain nombre de petites règles de conduite qu'il faut savoir garder : ne jamais franchir deux barres de métier. Mon métier c'est de faire des réseaux, faire des serveurs pour aller sur les réseaux c'est une barrière et je sais faire mais aller au-delà, c'est-à-dire que fabriquer des contenus ce n'est pas mon métier et je n'irai pas le faire.

La rédaction-Bourdin & Co