BFMTV

Le manga et la culture japonaise à l'honneur du Festival de la BD d'Angoulême 2018

Astro Boy

Astro Boy - Tezuka Productions

Organisé du 25 au 28 janvier en Charente, le Festival organisera plusieurs expositions autour des mangas et de la culture japonaise.

Du 25 au 28 janvier, le Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême (FIBD) proposera une nouvelle fois en 2018 une programmation riche. A l’occasion du 160e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Japon, le FIBD rendra hommage au manga et à la culture japonaise.

L'un des événements phares de la manifestation sera la rétrospective exceptionnelle consacrée à Osamu Tezuka, le Dieu du manga que l'on a surnommé dans nos contrées le "Hergé japonais". Créateur d'Astro Boy, il a dessiné plus de 150.000 pages entre les années 1940 et 1980. C'est à lui que l'on doit notamment Le Roi Léo, histoire animalière sur des lions qui inspira Disney... Son immense œuvre, marquée par son humanisme et sa volonté de chambouler les formes, sera racontée à l'aide d'une sélection de 200 originaux.

Le Japon sera aussi célébré via deux autres expositions. La première reviendra sur le succès de Fairy Tail, une série de fantasy très populaire chez les adolescents. La seconde rendra hommage à Naoki Urasawa, connu comme le créateur de mangas à succès comme 20th Century Boys, Monster et Pluto. Une troisième exposition mettra un coup de projecteur sur le dessinateur de Singapour Sonny Liew.

Astro Boy et Alix de Jacques Martin
Astro Boy et Alix de Jacques Martin © Tezuka-Productions / Casterman

La Suisse et la France à l'honneur aussi

Le FIBD organisera aussi une grande rétrospective consacrée au travail de Cosey. Le dessinateur suisse avait en effet obtenu le Grand Prix en janvier dernier. Connu pour sa série Jonathan (1975-2011), déambulations d'un jeune occidental au Tibet et au Népal, Bernard Cosendai dit Cosey a également dessiné Voyage en Italie (Dupuis), ainsi qu'A la recherche de Peter Pan (Le Lombard) et une aventure de Mickey pour Glénat.

Le FIBD mettra également à l'honneur Alix, héros créé dans le journal Tintin il y a maintenant 70 ans. Avec Blake et Mortimer et Tintin, ce héros antique a fait les beaux jours de cette publication lue de 7 à 77 ans. Une exposition permettra aussi de revenir sur le travail d'Emmanuel Guibert, Prix René Goscinny 2017 et auteur notamment du Photographe et de Ariol. Marion Montaigne, autrice récemment d'une BD sur Thomas Pesquet, ramènera sa science dans une exposition retraçant son parcours. Titeuf fêtera enfin ses 25 ans d'existence avec une rétrospective. Quant au Grand Prix 2018, il sera annoncé en janvier. 

Affiche du FIBD 2018
Affiche du FIBD 2018 © Cosey
Jérôme Lachasse