BFMTV

La ministre de la Culture donne rendez-vous aux organisateurs de festival le 15 février

Les Vieilles Charrues

Les Vieilles Charrues - Fred Tanneau / AFP

Les organisateurs de festivals espèrent obtenir de la part de la ministre "des réponses concrètes" sur l'organisation des événements culturels de l'été.

"Quinze jours pour sauver les festivals", tel est l'objectif fixé pour la ministre de la Culture. Selon le syndical national du spectacle musical et de variété, le Prodiss, a ainsi publié vendredi un communiqué annonçant un rendez-vous avec Roselyne Bachelot le 15 février prochain.

Les organisateurs de spectacles et de festivals attendent de la ministre "des réponses concrètes" concernant l'organisation des événements culturels de l'été.

"Concert-test"

"Cette année encore, les festivals sont confrontés à l'incertitude", note le Prodiss dans un communiqué relayé sur Twitter. Le syndicat attend donc "des propositions claires du gouvernement sur les conditions et les modalités de reprise, et, le cas échéant, des décisions sur l'accompagnement du secteur dans ce contexte".

Le Prodiss appelle de ses voeux "l'organisation d'un 'concert-test' rassemblant plus de 1.000 personnes debout, masquées, et non distanciées".

Le 19 janvier dernier, le Hellfest, la grand-messe bretonne du métal, a publié une lettre ouverte à la ministre, dénonçant notamment "le flou qui règne", et demandant la possibilité de "proposer aux festivaliers de se présenter munis d'un test négatif de moins de 48/72 H comme cela est pratiqué pour certains voyages aériens".

A l'étranger, plusieurs grands festivals printanniers ont déjà indiqué que l'édition 2021 n'aurait pas lieu. C'est le cas de Glastonbury en Grande-Bretagne et de Coachella aux Etats-Unis.

Magali Rangin