BFMTV

L'alcoolisme de James Bond met à mal son sex-appeal

Daniel Craig est le visage de James Bond de Ian Fleming. L'acteur se tient à côté de l'actrice Dame Judi Dench, le 29 octobre 2012.

Daniel Craig est le visage de James Bond de Ian Fleming. L'acteur se tient à côté de l'actrice Dame Judi Dench, le 29 octobre 2012. - -

Selon une étude du British Medical Journal, l’agent 007 risque la cirrhose et l’impuissance avec sa consommation excessive d’alcool.

Le célèbre espion britannique de Ian Fleming boit-il trop? Selon une étude du British Medical Journal, l’agent 007 risque de nombreux troubles avec sa consommation d’alcool.

Jamais contre un petit rafraîchissement, son penchant pour les cocktails Martini-Vodka mélangés à la cuillère inquiète les spécialistes. En parcourant les 12 romans, ils ont posé un diagnostic sévère: James Bond est dépendant. Après analyse, les médecins doutent que ses performances soient réalistes. Avec 92 unités d’alcool en moyenne par semaine, l'agent de Sa Majesté risque pour sa santé et pour son sex-appeal...

Impuissance et cirrhose

Impuissance, problèmes de foie... Il devrait consulter car, à ce rythme, il pourrait même mourir. Selon le journal, l'espion "risque de développer une cirrhose, de devenir impuissant (...) ou encore de se blesser sérieusement et de mourir en raison de son alcoolisme".

L’agent dépasse de loin les normes établies par les autorités sanitaires, quatre fois plus que les recommandations, et comme les dépendants ont tendance à sous-estimer leur consommation, il pourrait dépasser la moyenne. Réduire au plus vite la boisson lui ferait le plus grand bien.

L. B.