BFMTV

Guillaume Musso réédite "Skidamarink", son premier roman, devenu introuvable

Tiré à seulement 3.000 exemplaires lors de sa sortie, il se revendait à prix d'or sur le web depuis des années.

Il était devenu introuvable. Skidamarink, le tout premier roman de Guillaume Musso, est réédité aujourd’hui chez Calmann-Levy. Tiré à seulement 3.000 exemplaires à sa sortie, en 2001, il était revendu à prix d’or par des particuliers sur le web, jusqu’à 250 euros. Ce sont ces prix qui ont convaincu l'auteur de le rééditer, comme il le raconte à BFMTV:

"J’espère que ça fera plaisir aux gens qui attendent ce livre, qui était disponible en version pirate ou alors volé dans des bibliothèques municipales. Les gens découpaient le code-barre pour revendre le livre sur les sites."

Un souvenir familial

Pourant, Skidamarink n'avait pas été un énorme succès, très loin des tirages à 350.000 exemplaires que ses romans connaissent aujourd'hui. Cette nouvelle édition est quasiment semblable à l'originale. Outre quelques adverbes retirés, Guillaume Musso a souhaité ne pas trop le modifier. Car sa valeur est avant tout sentimentale. Il l'a publié à 27 ans. Il vivait dans le sud de la France où il entamait sa carrière de professeur, et distribuait des affichettes dans la rue, chez les libraires, pour faire sa propre publicité. Surtout, ce livre représente un souvenir familial:

"Ma mère a corrigé le manuscrit, elle le lisait au fur et à mesure", se souvient-il en feuilletant ce premier jet tiré sur l'imprimante familiale, à l'époque où il s'appelait encore Le Puzzle. "C'était assez drôle et inattendu, une fois devenu adulte, de faire quelque chose d'assez important avec ses parents. Ils étaient partie prenante de l'aventure et je suis d'autant plus content aujourd'hui pour eux de la sortie du livre."

Skidamarink raconte comment quatre inconnus reçoivent chacun un bout de La Joconde, volée au Louvre. Tous sont invités à un mystérieux rendez-vous dans une chapelle en Toscane. Une histoire à (re)découvrir, sans se ruiner désormais: Skidamarink est disponible pour 19,90 euros.

Lorène de Susbielle avec Benjamin Pierret