BFMTV

Couvre-feu: Roselyne Bachelot plaide pour qu'on puisse rentrer après 21 heures pour assister à un spectacle

L'annonce du couvre-feu ce mercredi soir a provoqué la colère des professionnels de la culture, alors que les salles de spectacle, cinémas, théâtres devront fermer à 21 heures dans les zones concernées.

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a annoncé ce jeudi soir, dans les colonnes du Parisien, son souhait d'un assouplissement du couvre-feu pour les spectacles.

A partir de ce samedi, les théâtres, cinémas, salles de spectacle devront en effet fermer à 21 heures dans toute l'Ile-de-France et dans les huit métropoles concernées par ce couvre-feu. Un nouveau coup dur pour les acteurs de la culture, déjà soumis à un protocole sanitaire draconien dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Une des solutions défendues par les théâtres est que les billets de spectacle puissent servir d'attestation pour les déplacements de spectateurs après 21H00. Une idée soutenue par la maire de Paris, Anne Hidalgo.

"Ce qu'ils voudraient, c'est plutôt de considérer que 21 heures, ce n'est pas l'heure à laquelle on doit être chez soi mais, pour ceux qui ont un ticket pour une pièce ou un film, l'heure du départ de la salle", explique la ministre à nos confrères. "Cela me paraît plaidable. Les gens mettent 30 minutes ou même une heure pour rentrer, le temps qu'il faut, c'est leur billet qui servirait de justificatif. Le gouvernement va examiner cette demande, sous réserve bien sûr de l'évolution de la situation sanitaire".

Avancer les représentations?

Plusieurs salles parisiennes ont rapidement pris la décision d'avancer leurs spectacles, comme le théâtre du Chaillot, l'Opéra-Comique, la Philharmonie de Paris et plusieurs théâtres dont le Rond-Point.

"Ce qui m'a frappée ce jeudi matin, à travers mes échanges avec plusieurs directeurs de théâtre, c'est leur volonté d'ouvrir, de jouer, de faire du spectacle, en avançant les horaires", salue Roselyne Bachelot.

Un plan d'aides

La ministre de la Culture a par ailleurs annoncé avoir rendez-vous ce vendredi matin avec le ministre de l'économie Bruno Le Maire pour "continuer à bâtir un plan d'aides".

"La France s'est mobilisée très fortement et est de loin le pays qui a le plus soutenu son secteur de la Culture, notamment sur tout ce qui concerne les mesures d'accompagnement comme le chômage partiel", assure-t-elle, promettant que si la crise devait se poursuivre, "ce dispositif sera poursuivi et amélioré".
Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV