BFMTV

Coronavirus: le monde du spectacle va manifester mardi à Paris

Le théâtre Bobino va rouvrir le 22 juin

Le théâtre Bobino va rouvrir le 22 juin - AFP

La CGT spectacle a appelé le monde du spectacle, du cinéma et de l'audiovisuel à se rassembler sur la place de la Bastille mardi, pour protester contre la prolongation de la fermeture des salles.

Le monde du spectacle vivant se prépare à crier sa colère dans la rue mardi contre la décision du gouvernement de prolonger la fermeture des lieux culturels, qui auraient dû rouvrir ce jour-là.

La mobilisation interviendra au moment où syndicats et artistes s'apprêtent à déposer un "référé liberté", une procédure d'urgence devant la plus haute juridiction administrative du pays, le Conseil d'Etat. L'appel à soutenir ce recours a été relayé par plusieurs centaines de directeurs et directrices de théâtres et compagnies à travers la France.

Rassemblement place de la Bastille

La CGT spectacle a appelé le monde du spectacle, du cinéma et de l'audiovisuel à rejoindre le rassemblement mardi à midi sur la place de la Bastille à Paris pour dénoncer la "politique du yoyo du gouvernement".

Prêts à rouvrir le 15 décembre comme espéré lors de l'annonce du deuxième déconfinement fin novembre, cinémas, théâtres et musées ont vu leurs espoirs déçus mercredi par le Premier ministre Jean Castex. Celui-ci a annoncé que, face à la pression épidémique persistante "qui dure plus qu'on ne l'aurait voulu", ils devraient rester fermés encore jusqu'au 7 janvier au moins.

Appel des artistes

Les acteurs Jacques Weber, Audrey Bonnet et François Morel ont pour leur part appelé à protester mardi devant le Théâtre de l'Atelier à 18h30 pour exprimer leur "dégoût" et "colère" face aux décisions du gouvernement.

"Nous ne sommes pas des rebelles. Nous ne sommes pas des révolutionnaires. Nous ne sommes pas des agitateurs. Nous ne sommes pas fous, nous ne sommes pas inconscients", indique un communiqué du théâtre.

"Une véritable atteinte à nos valeurs"

Le texte estime que la prolongation de la fermeture est "une véritable atteinte à nos valeurs et illustre un profond mépris à l'égard du secteur culturel et artistique tant nous atteignons une apogée en matière d'incohérence".

"Pendant que les centres commerciaux accueillent des milliers de personnes quasiment sans contraintes, stimulées à coups de 'Black Friday' ou d'opérations promotionnelles liées aux fêtes de fin d'année, les théâtres, où pourtant toutes les mesures sanitaires sont scrupuleusement respectées et où aucun cluster particulier n'a été repéré, doivent demeurer portes closes", ajoute encore le communiqué.

B.P. avec AFP