BFMTV

Cantet : « J’ai du mal à réaliser »

-

- - -

Laurent Cantet, qui a reçu hier soir la Palme d’Or avec son film « Entre les Murs », était ce matin dans Bourdin&Co.

Belle soirée pour le cinéma français lors de la cérémonie de clôture du 61ème Festival de Cannes. En effet, Laurent Cantet a reçu la Palme d'Or pour son film « Entre les Murs » qui met en scène des collégiens et des lycéens de l'établissement Françoise Dolto du XXème arrondissement de Paris. Encore sous l'émotion, il était ce matin en direct avec Guillaume Cahour dans Bourdin&Co pour revenir sur ce week-end de folie : « J'ai encore du mal à réaliser. J'ai acheté les journaux et je prends petit à petit de la mesure de ce qui arrive. Depuis la projection presse de vendredi après-midi, on a senti une empathie avec le film qui était assez évidente. Les gens me parlaient et avaient reçu le film comme j'avais voulu le faire ».

« Après, il y a eu la journée d'hier qui a été pleine de rumeurs, de moments d'espoir. On ne croyait pas à la Palme d'Or dans la journée d'hier. Pendant la cérémonie, le suspens monte, on voit les prix passer et on se prend à la fois à rêver et à se dire « c'est pas possible, on va repartir les mains vides ». Je l'ai vécu comme un moment de pure angoisse, puis de pur bonheur ».

Interrogé sur la carrière internationale que va connaître son film après cette Palme d'Or, il a déclaré : « Ce n'était pas prévu mais j'ai toujours le sentiment que quand on parle du particulier, on parle du général aussi et le film aborde les problèmes de l'école et les problèmes de citoyenneté. Le film s'est vendu dans un nombre très impressionnant de pays et la Palme relance les espoirs de ce côté-là. Dès hier soir, il ya eu énormément de propositions et c'est un film qui va beaucoup voyager ».

C'est la première fois depuis 21 ans et le film de Maurice Pialat « Sous le Soleil de Satan » qu'un film français remporte la Palme d'Or.

La rédaction-Bourdin & Co