BFMTV

Après les dégradations, l'Arc de Triomphe a rouvert au public

Vandalisé lors de la manifestation des gilets jaunes du 1er décembre, l'Arc de Triomphe a finalement rouvert au public ce mercredi.

Les touristes et visiteurs vont à nouveau pouvoir visiter l'Arc de Triomphe et profiter de la vue depuis le sommet du monument. Après onze jours de fermeture, l'Arc de Triomphe a pu rouvrir au public ce mercredi.

Pendant cette période, des équipes de restauration ainsi qu'une dizaine d'entreprises ont été à pied d'oeuvre pour remettre en état le monument, mis à sac lors de la mobilisation des gilets jaunes du 1er novembre. Des oeuvres mais aussi du mobilier d'exposition ainsi que la boutique du monument avaient subi d'importants dégâts. 

"La visite est vraiment très proche de ce qu'elle était en circonstances normales et j'en suis très reconnaissant aux équipes qui sont mobilisées pour ça", s'est réjouit Philippe Bélaval, président du Centre des monument nationaux. 

La restauration du moulage de La Marseillaise visible du public

Des oeuvres dégradées ont pu être remises en état comme le buste en marbre de Louis Philippe qui avait été souillé avec de la peinture. Mais d'autres oeuvres vont nécessiter plus de temps de restauration. Elles vont toutefois être visibles du public.

"Nous avons essayé de rendre visible les oeuvres qui devront être restaurées et notamment le grand moulage de La Marseillaise de Rude qui va être restauré sur place. Le public pourra se rendre compte de l'avancement de ce chantier de restauration" poursuit Philippe Bélaval. 

"L'image de ce moulage brisé a vraiment été emblématique des événements du 1er décembre et c'est très important que tous ceux qui ont vu le moulage brisé le voient renaître", ajoute-t-il. 

Le moulage de La Marseillaise du Rude sera visible à la restauration.
Le moulage de La Marseillaise du Rude sera visible à la restauration. © BFMTV

Dégradée elle aussi, la maquette de l'Arc de Triomphe qui date des années 30 est aussi visible du public. Très endommagée, sa restauration prendre "plusieurs semaines". 

En tout, le CMN estime le bilan global des dégradation "entre 700.000 et 1 million d'euros". 

Carole Blanchard avec Elodie Messager