BFMTV

La viande de chien serait plus vitaminée… selon Kim Jong-Un

-

- - -

Le dictateur nord-coréen s’est lancé dans la promotion de la viande de chien. Bonne pour la santé, celle-ci serait également plus riche en vitamines que le bœuf, le poulet, le canard ou le porc…

Kim Jong-Un fait actuellement la promotion de la viande de chien et encourage son peuple à en consommer. Et pour cause, plusieurs médias nord-coréens, contrôlés par l’Etat, ont récemment diffusé des recettes de plats à base de chiens… en expliquant qu’ils étaient des "plats traditionnels énergisants." Selon les dires de ceux-ci, la viande canine serait même meilleure dès lors que l’animal était battu à mort et débarrassé de sa fourrure avant d’être cuit.

La chaîne de télévision KCTV a par ailleurs couvert la réouverture d’un restaurant de Pyongyang, connu pour servir du chien à ses clients, déclarant que ce dernier avait «réussi à rendre la viande de chien encore plus unique.»

Croyances populaires et pénurie alimentaire

"Un vieux dicton dit qu'une tranche de dangogi (l'appelation coréenne de la viande de chien) est un bon remède quand il fait un temps de chien", n’ont pas hésité à se fendre les journalistes de la radio d’Etat, Tongil Voice. En même temps, là-bas, la viande canine est considérée comme étant "le meilleur médicament", et – selon la croyance populaire – elle serait même excellente pour l’estomac et les intestins. La raison ? Sa richesse en vitamines...

Toutefois, plus que l’aspect nutritif de la viande de chien, ce sont aussi les pénuries alimentaires chroniques frappant le pays qui pourraient expliquer la consommation de cette denrée. Les autres animaux tels que les cochons, les boeufs ou les poulets sont en effet plus rares sur le territoire.

A lire sur le même thème : Yulin festival : les mesures prises par le gouvernement chinois, de la poudre aux yeux

Deborah Koslowski avec AFP