BFMTV

Zéro pesticide, création de réserves régionales, moins d'éclairage public...un "plan biodiversité" en Ile-de-France voté ce jeudi

La commission de la région Ile-de-France doit voter ce jeudi un plan biodiversité comprenant de nombreuses mesures visant à protéger la faune et la flore en les plaçant au centre de l'aménagement de la région.

Des mesures en matière d'écologie seront votées ce jeudi au conseil régional d'Ile-de-France. Ce plan biodiversité comprend notamment la diminution de l'impact de l'éclairage public, la lutte contre les dépôts sauvages d'ordures, la restauration de berges ou la création de réserves régionales. 

L'un des objectifs majeurs de la région est d'avoir 100% de ses communes sans pesticides d'ici 2025 en Ile-de-France.

"Aujourd'hui, moins d'un tiers des communes n'utilisent plus de pesticides", "nous avons créé des subventions pour accompagner l'achat d'équipements, déjà une centaine de communes sont concernées.", détaille Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président de la région en charge de l'écologie, invité de BFM Paris ce jeudi matin.

"25% à 40% des espèces sont menacées" en Ile-de-France

Ce plan biodiversité a également pour objectif de ralentir l'urbanisation de la région, où "25% à 40% des espèces sont menacées", selon Jean-Philippe Dugoin-Clément. 

Pour stopper l'érosion de la faune et de la flore, la région souhaite recréer des espaces. 

"Nous allons créer 500 kilomètres de haies en milieu rural, soit 50 kilomètres par an pendant 10 ans, pour éviter d'avoir des secteurs désertés par les animaux", détaille le Vice-président de la région en charge de l'écologie.

Création de berges et de réserves naturelles

La pollution lumineuse est également remise en cause dans ce plan biodiversité. 

"Nous allons créer des trames noires en zone rurale, des zones avec des extinctions de lumière pour ne pas perturber la faune", annonce Jean-Philippe Dugoin-Clément au micro de BFM Paris.

De même, le plan prévoit la restauration de berges "sur 125 kilomètres pour réintroduire des espèces", poursuit Jean-Philippe Dugoin-Clément.

"Quatre réserves naturelles supplémentaires et un parc naturel supplémentaire" devraient également voir le jour, selon Vice-président de la région en charge de l'écologie sur BFM Paris ce jeudi matin.

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, a imaginé un budget de plus de 200 millions d'euros d'ici 2025, puis 400 millions d'euros à l'horizon 2030. 

Alexandra Jaegy