BFMTV

Une pub Bagelstein mettant en scène Baupin scandalise

La pub devait promouvoir l'ouverture prochaine d'un restaurant à Nantes

La pub devait promouvoir l'ouverture prochaine d'un restaurant à Nantes - Capture d'écran Twitter-Montage BFMTV

Une nouvelle fois, la chaîne Bagelstein fait parler d'elle après une publicité mettant en scène de faux SMS envoyés par Denis Baupin. Une idée qualifiée de "grossière" et "sexiste" sur Twitter. Le co-fondateur de la marque s'en défend.

"Il est chaud votre trou ?" demande par SMS un certain Denis Baupin sur une affiche publicitaire Bagelstein. Censée promouvoir l’ouverture d’un restaurant de la chaîne à Nantes, cette affiche n’a pas été au goût de tout le monde, notamment sur Twitter. 

La marque "se moque" de Denis Baupin

Déjà taxée de sexisme dans ses campagnes passées, la chaîne de bagels se défend de toute grossièreté. Son co-fondateur, Thierry Veil affirme à BFMTV.com, que la marque est "impertinente et bordeline".

"On s’est toujours moqué de tout et de tout le monde. C’est pour mettre en avant le fait que monsieur Baupin considère les femmes comme des objets. On se moque d'un mec qui prône le harcèlement sexuel, on n'est pas entrain de le mettre en avant". 

Pour le co-fondateur qui affirme "avoir toujours beaucoup de réactions sur Twitter", "se faire taxer de sexisme, ça offense mes équipes qui sont des femmes, c'est violent". 

La chaîne n'en est pas à son premier essai. Revendiquant une communication à "l’identité non-consensuelle, impertinente et border line", Bagelstein avait déjà utilisé Emmanuel Macron et Leonarda dans de précédentes campagnes. 

Des campagnes déjà qualifiées sexistes

La communication de la marque n'est pas au goût de tous. Le 27 mai dernier, un groupe de militants féministes a été condamné à des peines de prison allant d'un à trois mois fermes. Le groupe s'était rendu devant le restaurant de Rennes pour lire les inscriptions de la décoration, selon le comité "Féminismes AG Rennes 2", avant qu'une altercation n'éclate avec le gérant.

"Il ne faut pas jouer avec le cœur d’une femme mais plutôt avec ses seins, elle en a deux", "L'amour c'est sportif, surtout lorsque l'un des deux n'est pas d'accord" ou encore "J’en ai marre de ces gays là !", sont des exemples de punchlines imaginée par la marque de sandwichs. 

Baupin nie être "le DSK des Verts" 

Ce jeudi trois femmes ont déposé une plainte contre le député écologiste, pour des faits de harcèlement et d’agressions sexuels. L’une d’entre elles, Isabelle Attard (députée écologiste du Calvados) affirmait sur France-Inter avoir été victime de "harcèlement quasi quotidien par SMS". Denis Baupin, qui affirme ne pas être "le DSK des Verts", nie "toute tentative de harcèlement sexuel et d'agression sexuelle".

Mélanie Longuet