BFMTV

Une majorité de Français favorables au mariage homosexuel

Une majorité (58%) de Français sont favorables au mariage homosexuel, ce qui montre une nette évolution de l'opinion depuis cinq ans, selon un sondage TNS Sofres pour Canal+ diffusé vendredi. En 2006, une majorité de Français s'y disaient opposés (51%), c

Une majorité (58%) de Français sont favorables au mariage homosexuel, ce qui montre une nette évolution de l'opinion depuis cinq ans, selon un sondage TNS Sofres pour Canal+ diffusé vendredi. En 2006, une majorité de Français s'y disaient opposés (51%), c - -

Alors que le Conseil constitutionnel doit se prononcer ce vendredi sur la question du mariage homosexuel, un sondage TNS Sofres montre que 58% de Français sont favorables à sa légalisation.

Une majorité (58%) de Français sont favorables au mariage homosexuel, ce qui montre une nette évolution de l'opinion depuis cinq ans, selon un sondage TNS Sofres pour Canal+ diffusé vendredi. En 2006, une majorité de Français s'y disaient opposés (51%), contre 45% qui y étaient favorables.

Selon le sondage, 35% des personnes interrogées restent opposées au mariage homosexuel, soit un recul de 10 points en cinq ans. Parmi les soutiens les plus forts du mariage entre homosexuels, les femmes (63% de favorables), les moins de 35 ans (74%) et les sympathisants de gauche (72%).
Pour autant, il reste des opposants farouches à ces mariages, notamment les plus de 65 ans (62% y sont opposés) et les sympathisants du Front national (56%). Une même tendance à la hausse des opinions favorables sur les droits des couples homosexuels s'observe depuis 2001.

Concernant l'adoption d'enfants par des couples homosexuels, on est passé progressivement en 10 ans d'une nette opposition en 2001 (68% contre 30% seulement de favorables) à un rapport de force qui commence à s'inverser. Désormais, quasiment la moitié des Français se dit favorable à l'adoption d'enfants par des couples homosexuels (49% soit une évolution de 13 points), contre 47% opposés.

Ce vendredi, le Conseil constitutionnel doit se prononcer sur la question.