BFMTV

Sur BFMTV, Audrey Pulvar revient sur les accusations de pédocriminalité visant son père

Invitée ce samedi d'Apolline de Malherbe sur BFMTV, l'adjointe d'Anne Hidalgo s'est livrée sur les accusations de pédocriminalité portée par ses cousines à l'encontre de son père, qui était une figure du syndicalisme martiniquais.

Un peu plus d'un mois après son passage sur France inter, où elle avait évoqué pour la première fois les accusations de pédophilie visant son propre père, Audrey Pulvar a livré ce samedi sur BFMTV de nouvelles confidences sur son enfance. Face à Apolline de Malherbe, l'ancienne journaliste, désormais candidate aux régionales en Île-de-France, est revenue sur ses douloureux souvenirs, alors qu'elle n'avait que 5-6 ans.

"Un certain nombre des faits se sont produits quand nous étions en vacances. Le soir, on dormait sous une tente de camping. Il y avait le lit de mon père, le lit de ma cousine et le mien, c'était des petits lits de camps. Je sentais bien qu'il se passait des choses anormales et qu'il y avait un climat très malsain sur lesquelles je ne savais pas mettre de mots, je ne savais même pas ce que c'était, pourquoi les choses me semblaient déglinguées...", a raconté Audrey Pulvar, visiblement émue.

"Je dormais à côté de ma cousine pendant que mon père la violait. Je ne sais pas si vous vous rendez compte de la portée de ce que je suis en train de vous dire...", a-t-elle poursuivi, tout en expliquant se sentir "concernée" par les agissements de son père même si elle n'en était pas directement la victime.

Evoquant "des années d'interrogations et de cauchemars", Audrey Pulvar a réaffirmé son soutien indéféctible à ses trois cousines qui ont accusé, dans une tribune publiée début février, Marc Pulvar d'être "un pédocriminel".

Me.R.