BFMTV

SONDAGE BFMTV - Pour 40% des Français, l'armée doit être plus impliquée pour lutter contre le Covid-19

Sondage Elabe pour BFMTV

Sondage Elabe pour BFMTV - BFMTV - Elabe

D'après un sondage Elabe pour BFMTV dévoilé ce dimanche, un Français sur quatre voudrait que l'armée soit plus impliquée dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 dans le pays.

Une partie des Français jugent que l'armée doit être plus impliquée dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19. C'est l'un des éléments qui ressort de notre dernière enquête* L'opinion en direct, réalisée par l'institut Elabe et dévoilée ce dimanche, qui interroge le rapport des Français avec leur armée.

• 40% des Français estiment que l'armée devrait être plus impliquée dans la lutte contre le Covid-19

Plus d'un an après le début de l'épidémie de coronavirus, les Français sont partagés sur le rôle que devrait jouer l'armée dans la lutte contre la maladie et la campagne de vaccination. Dans le détail, près d'un Français sur 10 (8%) pense que l'armée devrait être moins impliquée.

Au contraire, 40% des sondés jugent que les militaires devraient être plus impliqués. Plus d'un Français sur deux, 52%, estime pour finir que l'armée devrait garder son niveau actuel d'implication.

Graphique du sondage Elabe pour BFMTV le 21 mars 2021 (1) © BFMTV
Graphique du sondage Elabe pour BFMTV le 21 mars 2021 (1) © BFMTV © BFMTV

• 25% des Français n'a pas d'avis sur l'intervention militaire au Mali

L'opinion est très partagée sur l'intervention militaire française au Mali, où l'armée est engagée depuis 2013, pour soutenir l'armée malienne dans la lutte contre les groupes armés islamistes dans le nord du pays.

Graphique du sondage Elabe pour BFMTV le 21 mars 2021 (2)
Graphique du sondage Elabe pour BFMTV le 21 mars 2021 (2) © BFMTV

Au total, 38% des personnes interrogées se disent favorables à cette intervention, notamment les électeurs d'Emmanuel Macron. A l'inverse, plus d'un tiers des Français (37%) se dit opposé à l'opération Barkhane, dont 51% d'électeurs de Marine Le Pen.

Un Français sur quatre (25%) n'a par ailleurs pas d'avis sur cette opération militaire.

• 82% des Français citent les groupes terroristes islamistes en 1er ou 2e comme premiers adversaires de la France

Pour une très large majorité des Français, les groupes terroristes islamistes sont les principaux adversaires du pays. 82% des personnes interrogées les citent en effet en première ou deuxième réponse, dont 91% d'électeurs de Marine Le Pen, 90% de François Fillon, 87% d'Emmanuel Macron. Même constat pour 79% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon.

Graphique du sondage Elabe pour BFMTV le 21 mars 2021 (3)
Graphique du sondage Elabe pour BFMTV le 21 mars 2021 (3) © BFMTV

Près d'une personne sur trois, 28% juge que la Turquie est la menace principale pour la France. Sont également cités en premier ou deuxième choix l'Iran (20%), la Chine (17%), la Russie (9%) et les États-Unis (7%).

*Sondage réalisé auprès d'un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet les 15 et 16 mars 2021.

Fanny Rocher