BFMTV

Savoie: une station de ski se fait livrer 100 tonnes de neige par hélicoptère

-

- - Jeff Pachoud - AFP

Faute de flocons, avec la douceur hivernale, la station de ski de Sainte Foy Tarentaise a décidé de faire livrer par hélicoptère environ 100 tonnes de neige sur l’une de ses pistes. De "grands moyens" pour répondre à une "situation exceptionnelle", plaide-t-elle.

Un si précieux manteau blanc... Confrontée, avec les températures quasi-printanières de ces derniers jours, à un moindre enneigement, la station de ski de Sainte Foy Tarentaise (Savoie) a décidé de faire livrer par hélicoptère environ 100 tonnes de neige sur l’une de ses pistes.

L’héliportage de ces quelque 100 tonnes de neige a eu lieu entre dimanche et lundi, indique France Bleu Pays de Savoie, pour un coût estimé entre 5.000 et 10.000 euros par les responsables de la station. Située entre 1.550 et 2.620 m d'altitude, cette petite station des Alpes n’est reliée à aucun domaine skiable, souligne la radio, et doit donc se débrouiller seule pour satisfaire les skieurs. Or, d’après la directrice de l’Office du Tourisme Anne Marmottan, le taux de réservation y est de 80% en cette 2éme semaine de vacances scolaires.

"Accueillir dans les meilleures conditions"

"Dans cette période exceptionnelle de conditions anticycloniques, et afin d’accueillir les vacanciers pour la seconde tranche des vacances de Noël dans les meilleures conditions possibles pour la pratique du ski alpin, la Sté d’exploitation du domaine skiable (S.F.T.L.D.) a décidé de mettre en place des moyens exceptionnels", expliquait la station samedi sur sa page Facebook, précisant que "5 remontées sur 6 sont ouvertes et desservent 9 pistes tous niveaux".

Dans ce post annonçant l’opération, il était précisé que la neige devait être transportée jusqu’à la partie intermédiaire de la piste rouge de l’Aiguille, à 2.200m d’altitude, depuis les deux carrières de "neige stockée à cet effet, confectionnée préalablement par le service des pistes".

"Pas cool écologiquement"

Mais le procédé n’est pas du goût de tout le monde. "C’est pas cool écologiquement", s’indigne Stéphane, un vacancier parisien, auprès de France Bleu. Jean, un touriste belge, rappelle qu’il existe des alternatives pour profiter de la montagne:

"Sans neige, ça nous donne une autre vision de la montagne, et puis on peut faire plein d’autres choses que du ski: de la raquette, de la rando, des visites du patrimoine baroque… écologiquement, ces héliportages de neige, ce n’est pas top".

Se pose aussi la question de la viabilité de telles pratiques, alors qu’un nombre croissant de stations de ski sont menacées par le changement climatique...

"Affaire montée en épingle par les médias"

De son côté, contactée par Francetv info, Anne Marmottan veut clore la polémique.

"Amener la neige par chenillettes plutôt que par hélicoptère aurait demandé trop de rotations", plaide-t-elle. "L'hélicoptère, c'est un moyen de transport qu'on utilise beaucoup en montagne, pour les secours, les refuges... On s'en sert quand on en a besoin."

"Spontanément, nous n'avons pas eu de remarques (des vacanciers, Ndlr)", explique-t-elle, avant de déplorer: "Mais il y a des répercussions de cette affaire montée en épingle par les médias sur les réseaux sociaux, sur Facebook."

V.R.