BFMTV

Salve d'annonces à la conférence environnementale

Jean-Marc Ayrault a conclu samedi la conférence environnementale organisée par le gouvernement français par une salve d'annonces, dont la confirmation d'un appel d'offres avant la fin de l'année pour un parc éolien en mer. /Photo prise le 15 septembre 201

Jean-Marc Ayrault a conclu samedi la conférence environnementale organisée par le gouvernement français par une salve d'annonces, dont la confirmation d'un appel d'offres avant la fin de l'année pour un parc éolien en mer. /Photo prise le 15 septembre 201 - -

par Marion Douet PARIS (Reuters) - Jean-Marc Ayrault a conclu samedi par une salve d'annonces, dont la confirmation d'un appel d'offres avant la...

par Marion Douet

PARIS (Reuters) - Jean-Marc Ayrault a conclu samedi par une salve d'annonces, dont la confirmation d'un appel d'offres avant la fin de l'année pour un parc éolien en mer, la conférence environnementale organisée par le gouvernement français.

Le président François Hollande avait tracé vendredi les grandes lignes d'une politique visant à placer la France en première ligne des grands enjeux environnementaux, avec déjà quelques décisions spectaculaires.

Le Premier ministre les a précisées et complétées.

Il a ainsi confirmé qu'un appel d'offres serait lancé d'ici décembre pour la création d'un parc éolien au large du Tréport, en Seine-Maritime, et de Noirmoutier, en Vendée, confirmant une information donnée par Reuters lundi.

Il a également annoncé plusieurs mesures fiscales.

"Dès le projet de loi de finances qui sera présenté dans 15 jours, le gouvernement proposera une augmentation de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP), portant sur les pollutions atmosphériques", a-t-il ainsi déclaré.

Il y aura, en revanche, une baisse progressive des taux de défiscalisation des biocarburants à compter de 2014 et jusqu'à leur extinction au 31 décembre 2015.

"Nous augmenterons le niveau du malus automobile et, en cohérence avec nos engagements européens, nous diminuerons de 5g de CO2 par km le seuil de ce malus", a-t-il poursuivi.

Jean-Marc Ayrault a également dit avoir fixé un nouvel objectif aux chercheurs et industriels français: "Dans 10 ans, nous devrons disposer de véhicules consommant deux litres d'essence pour 100 km."

Il a dit vouloir maintenir le moratoire sur la mise en culture de semences OGM (organismes génétiquement modifiés) et annoncé l'interdiction de l'épandage aérien de produits phytosanitaires dans l'agriculture, sauf en l'absence d'alternative.

Il a enfin annoncé le lancement d'un nouveau plan en faveur du développement de l'agriculture biologique.

La conférence environnementale, qui sera annuelle, a réuni vendredi et samedi plus de 300 participants autour de cinq tables rondes thématiques, notamment sur deux objectifs prioritaires: la transition énergétique et la protection de la biodiversité.

Edité par Emmanuel Jarry