BFMTV

Rouen: les colis de Noël supprimés pour la majorité des retraités

A Rouen, les colis de Noël seront supprimés pour la majorité des retraités cette année.

A Rouen, les colis de Noël seront supprimés pour la majorité des retraités cette année. - BFMTV

Faute de budget, la Ville de Rouen a décidé de priver ses aînés de leurs traditionnels colis de Noël. Seuls les pensionnaires des maisons de retraite continueront à le recevoir. Cette nouvelle de fin d’année ne fait pas l’unanimité.

C’est en consultant le bulletin municipal qu’elle a appris cette mauvaise nouvelle. Nicole Bourget, une retraitée rouennaise, vient de lire que la distribution des colis de Noël sera suspendue. Cette année, il y a aura donc un cadeau en moins sous son sapin. "On avait du foie gras ou des petits trucs qu’on ne se paye pas tous les jours. Je trouvais que c’était quelque chose de festif", déplore la retraitée.

Faute de budget, la Ville de Rouen a donc décidé de supprimer cette petite intention de fin d’année envers la plupart de ses aînés, même si tous ne sont pas concernés. Seuls les 1.500 pensionnaires des maisons de retraite, privés des autres activités proposées par la commune, continueront à recevoir ce colis. Mais cette décision ne fait pas l’unanimité.

"Eux sont sûrs d’avoir à manger et une petite fête à Noël. Il y a malheureusement des personnes âgées qui n’ont rien", commente Jacqueline Garcia, 88 ans.

Réaliser des économies

Concrètement, la commune a voulu redéfinir le périmètre des bénéficiaires en le divisant par cinq. L’an dernier, près de 8.500 seniors avaient reçu un présent. Sept mille personnes de plus de 70 ans sont donc concernées par cette décision municipale.

La Ville se justifie par l’obligation d’une gestion stricte des dépenses. A 11 euros le colis, ce sont près de 100.000 euros qui seront économisés. Certains conseillers municipaux évoquent la responsabilité du gouvernement. "Ce sont là les effets directs de l’austérité imposée par l’État aux collectivités locales, notamment avec la baisse des dotations globales de fonctionnement", estime Matthieu Charlionet, le représentant du PCF.

Un de ses acolytes, Didier Chartier, s’en est ému de son côté sur Twitter.

D’autres priorités

La mairie socialiste rappelle avoir préservé le financement de l’hébergement social pour les seniors ainsi que les services d’accompagnement. Par ailleurs, les élus n’excluent pas que la distribution des colis de Noël se généralise à nouveau pour ses aînés dans les prochaines années.

P.P. avec Alexis Cuvillier et Claire Elien