BFMTV

Rob Spence, l'homme à l'œil caméra

Le réalisateur canadien Rob Spence, borgne depuis l'âge de neuf ans, s'est fait poser une caméra à la place de son œil droit. "L'homme eyeborg" peut ainsi filmer d'un point de vue unique.

Rob Spence avait neuf ans lorsqu'il perd son œil droit dans un accident de fusil. Mais le Canadien, devenu depuis réalisateur, a toujours refusé de se faire poser un œil de verre. En 2007, il décide plutôt d'installer dans sa cavité oculaire une prothèse capable de filmer.

Réalisateur bionique

Ainsi équipé d'un œil caméra, le "réalisateur de documentaires bionique", comme il se surnomme, réalise des films d'un point de vue unique. Le Time Magazine a d'ailleurs cité la caméra eyeborg parmi les "50 meilleures inventions de l'année", en 2009.

Si l'œil n'est pas connecté au cerveau et ne lui a donc pas permis de retrouver la vue, la petite caméra enregistre en permanence ce qu'il vit. Lorsqu'il ne la porte pas, Rob Spence couvre son œil d'un bandeau noir. Rejoint par deux ingénieurs dans son "projet eyeborg", il veut désormais développer une prothèse caméra qui ressemble réellement à un œil.

Amélie Petitdemange