BFMTV

Paris veut autoriser les enterrements le dimanche

Une cinquantaine d'agents de la mairie de Paris devrait alors travailler le dimanche.

La mairie de Paris a présenté en février un projet prévoyant qu'une partie des agents de cimetières travaillent également les dimanches, pour permettre les inhumations ce jour-là, au grand dam du personnel qui était en ce grève lundi.

"Les familles sont aujourd'hui dispersées sur tout le territoire français et à l'étranger" ce qui engendre "des difficultés pour rassembler les proches en semaine", a expliqué l'adjointe (PS) de la mairie de Paris chargée, entre autres, des affaires funéraires, Pénélope Komitès.

Ainsi, "le projet d'extension et renforcement du service public des inhumations dans les cimetières parisiens", qui permettra à terme les inhumations le dimanche, permet selon l'élue de "renforcer le service public"

Le personnel des cimetières en grève

Les agents concernés, "une cinquantaine" selon Pénélope Komitès, "auront des astreintes toutes les 5 à 6 semaines" et seront payés "entre 170 et 300 euros" (en fonction de leur ancienneté, catégorie...) pour travailler "entre 09H00 et environ 13H00" le dimanche, ajoute l'élue. Le personnel des cimetières parisiens -fermés lundi en raison de vents violents- était en grève pour contester ce projet, a indiqué la mairie de Paris.

En 2017, 8.098 inhumations ont eu lieu dans les cimetières parisiens (3.150 intra-muros et 4.948 extra-muros), et 171 concessions ont été accordées dans la capitale pour plus de 5.000 demandes, selon les dernières données de la mairie de Paris.

Cyrielle Cabot avec AFP