BFMTV

Paris: une manifestation pour la protection des sans-papiers malgré l'interdiction de la préfecture

Une manifestation pour la régularisation des sans-papiers s'est tenue ce samedi à Paris, malgré l'interdiction

Une manifestation pour la régularisation des sans-papiers s'est tenue ce samedi à Paris, malgré l'interdiction - BFMTV

Une manifestation a eu lieu ce samedi à Paris malgré l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes en raison de l'épidémie.

Environ un millier de sans-papiers et sympathisants ont manifesté samedi à Paris, malgré l'interdiction de la préfecture de police. Une "marche des solidarités" qui fait suite à un appel de 195 organisations à régulariser massivement les personnes en situation irrégulière en France, particulièrement touchées par la crise sanitaire.

"Nous sommes là pour rendre visible les invisibles, les sans-papier qui sont ceux qui souffrent le plus de cette crise sanitaire car ils vivent dans des foyers surpeuplés dans lesquels la distanciation sociale, l'hygiène ne sont pas compatibles avec les règles sanitaires pour lutter contre le coronavirus", a expliqué par téléphone Benoit Clément, de Solidaires Paris.

La Préfecture de police de Paris a rappelé que "les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique restent interdits" dans le cadre du déconfinement.

La manifestation, qui s'était élancée des place de la Madeleine et de l'Opéra pour rejoindre celle de la République, a été dispersée par les forces de l'ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogènes face aux manifestants.

Appel à une nouvelle mobilisation le 20 juin

Jeudi, la préfecture avait annoncé l'interdiction de cette marche des solidarités, justifiant que "les risques sanitaires qu'un tel événement est susceptible de générer, justifient que le préfet de police, n'autorise pas, à titre dérogatoire, cette manifestation".

"Pour ces populations, la crise sanitaire actuelle est en train de devenir une véritable bombe sanitaire. Elles sont sans droits, sans revenus et sans espoir d’accès aux allocations proposées par l’Etat. Pour elles et pour eux, il n’y a pas d’accès gratuit aux soins et pas d’autre possibilité pour survivre que de chercher des moyens de subsistance", dénoncent dans un communiqué commun ces organisations, qui appellent à une nouvelle mobilisation le 20 juin.

Une autre manifestation s'est tenue à Paris plus tôt ce samedi. Des dizaines de manifestants d'Extinction Rebellion ont brièvement bloqué la circulation sur les Champs-Elysées et une cinquantaine d'entre eux ont été verbalisés.

Hugues Garnier avec AFP