BFMTV

Paris: le centre commercial Italie 2 occupé par des militants pour le climat et des gilets jaunes

Accompagnés de gilets jaunes, les militants occupent dans le calme le centre commercial du 13ème arrondissement de Paris pour dénoncer la société de consommation et l'urgence climatique.

Des militants de l'association écologiste Extinction Rebellion ont envahi dans le calme le centre commercial Italie 2, dans le 13ème arrondissement de Paris ce samedi matin. Accompagnés de gilets jaunes, comme Jérôme Rodrigues, ils appellent à "une écologie radicale et la mort au capital". La situation s'est tendue dans l'après-midi, certains témoins rapportant l'usage, par les forces de l'ordre, de gaz lacrymogène.

"Pollue, consomme et ferme ta gueule"

L'action de blocage a démarré peu après 10 heures. Les manifestants, qui sont actuellement plusieurs centaines, sont arrivés par petits groupes, peu après l'ouverture, avant de déborder les vigiles qui les ont laissé passer sans s'opposer, d'après un journaliste de l'Agence France Presse. Ils se sont réunis dans le hall principal du centre commercial tandis que les magasins ont rapidement baissé leurs rideaux.

"Pollue, consomme et ferme ta gueule", ou "détruisons les palais du pouvoir, construisons les maisons du peuple": des banderoles contre la société de consommation ou pour l'urgence climatique ont été déployées aux devants des vitrines. Des homards géants, en référence aux frais de bouche de l'ancien ministre François de Rugy, ont également été aperçus dans les couloirs.

La police bloquée par des barricades

Après le passage d'une patrouille de police vers 10h30, les forces de l'ordre ont pris position autour du centre un peu après 11 heures. Les activistes ont bloqué les issues à l'aide de palettes en bois, de chaises et de cordes. Parmi eux se trouvent notamment Jérôme Rodrigues ainsi que celui qui se présente comme un "journaliste des luttes" Taha Bouhafs.

L'opération, baptisée "Dernière occupation avant la fin du monde", se déroule alors que Extinction Rebellion organise à partir de lundi des actions dans 60 villes dans le monde qui devraient rassembler des milliers de personnes, et notamment des actions de blocage à Londres, prévues pour durer plus de deux semaines.

BFMTV