BFMTV

« On vous emmène et vous votez tous Samia Ghali »

Bulletin de vote pour Samia Ghali, lors du 1er tour des primaires socialistes à Marseille, ce dimanche.

Bulletin de vote pour Samia Ghali, lors du 1er tour des primaires socialistes à Marseille, ce dimanche. - -

Un habitant de La Castellane, à Marseille, déclare sur RMC avoir été incité par des soutiens de Samia Ghali à voter pour elle, lors du 1er tour des primaires socialistes à Marseille.

Samia Ghali fait-elle du clientélisme ? Est-elle à la tête d’une « organisation paramilitaire » à Marseille ? Les accusations de Marie-Arlette Carlotti après sa défaite au 1er tour de la primaire socialiste pour les municipales, font polémique. D’autant que la ministre déléguée chargée des personnes handicapées n’apporte aucune preuve de ce qu’elle avance.

« On a voté Samia Ghali »

RMC a recueilli un témoignage qui jette le trouble. Sans parler d’organisation paramilitaire, un habitant de La Castellane reconnait qu’il a été incité à voter pour la candidate issue des quartiers Nord de la ville. « Ils (des soutiens de Samlia Ghali, NDLR) sont venus nous voir et ils nous ont dit "nous on peut vous faciliter (sic), on vous emmène avec nos cars qu’on a loués, on paye 1 euro (le coût de la participation au vote, NDLR) et vous votez tous Samia Ghali, raconte cet homme sous couvert de l’anonymat. On a voté Samia Ghali puisqu’ils nous avaient donné les papiers. Moi je ne suis pas très dans les votes, on m'a dit ça, j’y suis allé ».

« Personne ne peut dire que Samia Ghali a donné 1 euro à quelqu'un »

Invitée ce lundi à réagir chez Jean-Jacques Bourdin, sur RMC et RMC Découverte, Samia Ghali a réfuté avec force ces propos. « C’est faux, complètement faux. Je me sens étrangère à tout ça. Personne ne peut dire que Samia Ghali a donné un euro à quelqu’un pour voter. Il faut faire attention aux détracteurs. Aucun recours n’a été déposé par personne et la Haute autorité a validé les résultats. Ceux qui souffre de cette défaite, je leur demande de souffrir un peu en silence ». « Oui, on a affrété des minibus. Je l’assume et c’est dans les comptes de campagne. Cela a été validé par la Haute autorité », a ajouté la candidate.

Philippe Gril avec Lionel Dian