BFMTV

Nice demande à revenir dès septembre à la semaine de 4 jours dans ses écoles

Le maire (LR) de Nice Christian Estrosi arrivant au siège de son parti à Paris pour une réunion, le 9 mai 2017

Le maire (LR) de Nice Christian Estrosi arrivant au siège de son parti à Paris pour une réunion, le 9 mai 2017 - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT, AFP/Archives

Le maire (LR) de Nice Christian Estrosi a demandé à revenir dès septembre à la semaine de quatre jours par semaine dans les écoles, enterrant l'organisation issue de la réformes des rythmes scolaires, dans un courrier au ministre de l’Éducation nationale.

La ville souhaite revenir à quatre journées pleines en classe, et le mercredi libre.

"La complémentarité entre le tissu associatif local et les centres de loisirs de la ville permettront une organisation optimale et immédiate" pour les écoliers dès la rentrée le 4 septembre, affirme Christian Estrosi dans sa lettre à Jean-Michel Blanquer.

Le nouveau ministre de l’Éducation nationale a rouvert le dossier sensible des rythmes scolaires, en donnant la possibilité aux communes de revenir à la semaine de quatre jours dans les écoles dès la rentrée prochaine. Réforme majeure du quinquennat Hollande, l'aménagement des rythmes devait favoriser les apprentissages en allégeant les journées de classe.

A Nice, le maire estime au contraire que la réforme des rythmes avait fatigué davantage les enfants et "bouleversé le tissu associatif local". 71% des conseils d'école de la ville, appelés à se prononcer sur la question se sont prononcés en faveur d'un retour à la semaine de quatre jours, souligne le maire.

L'académie de Nice, qui doit donner son feu vert à un retour à la semaine de quatre jours, n'y est "pas opposée", ajoute-t-il.