BFMTV

Nabilla et Thomas font une reconstitution chez le juge

Nabilla Benattia entourée de son compagnon Thomas Vergara, de son frère Tarek et de sa grand-mère, Livia, dans les locaux de la radio NRJ, le 21 octobre 2013.

Nabilla Benattia entourée de son compagnon Thomas Vergara, de son frère Tarek et de sa grand-mère, Livia, dans les locaux de la radio NRJ, le 21 octobre 2013. - Eric Feferberg - AFP

Nabilla Benattia et Thomas Vergara ont participé jeudi à une reconstitution de l'agression au couteau, au palais de justice de Nanterre, révèle vendredi Le Parisien. Et leurs deux versions divergent.

C'est un face-à-face capital pour la suite de l'enquête. Le juge d'instruction chargé de l'information judiciaire ouverte pour tentative d'homicide volontaire à l'encontre de Nabilla Benattia, soupçonnée d'avoir agressé son compagnon Thomas Vergara, a réuni jeudi dans son bureau de Nanterre les deux anciens amants pour une reconstitution des faits, révèle vendredi Le Parisien. Pendant trois heures, les deux protagonistes ont donné leurs versions des événements de cette nuit de novembre dernier. Christian Saint-Palais, l'avocat de la starlette contacté par 20 Minutes confirme qu'une reconstitution "a bien eu lieu dans l'enceinte du Palais de justice".

Chacun campe sur ses positions

Toujours selon Le Parisien, Nabilla Benattia et Thomas Vergara ont campé sur leurs positions. Ainsi Nabilla "maintient que Thomas s'est blessé seul avec un couteau" lors d'une querelle, alors que Thomas "affirme que Nabilla tenait l'arme" qui lui a percé un poumon. Selon une source proche du dossier citée par Le Parisien, Thomas Vergara n'évoque plus une hypothétique agression par trois individus, mais parle "d'un geste commis dans la confusion".

"Cela ne colle pas. L'arme s'est enfoncée de plusieurs centimètres dans les chairs et il a fallu une puissance certaine pour le porter", a estimé le parquet. Une confrontation devrait donc être organisée prochainement.

L'avocat de Nabilla indique pour sa part à 20 Minutes que "la justice est en train d'effectuer des vérifications", mais qu'il "reste persuadé que ses propos seront, au final, jugés compatibles avec ce qui s'est produit cette nuit-là".

Nabilla toujours en détention provisoire

Il espère aussi que sa cliente pourra sortir de sa détention provisoire, "le plus rapidement possible". La juge d'instruction et le juge des libertés et de la détention avaient décidé de son placement en détention pour éviter notamment qu'elle ne se concerte avec son compagnon. La cour d'appel de Versailles a rejeté le 20 novembre sa demande de remise en liberté. Rien ne laisse donc penser que Nabilla pourra passer Noël avec son frère Tarek, selon le vœu formulé récemment par ce dernier.

Soupçonnée d'avoir porté un coup de couteau au thorax de son petit ami Thomas Vergara à Boulogne-Billancourt dans Hauts-de-Seine, Nabilla, mise en examen pour "tentative de meurtre", est écrouée depuis le 9 novembre dans le quartier pour femmes de la maison d'arrêt de Versailles. Elle a récemment porté plainte contre le magazine Closer pour "atteinte à la vie privée" après que le média a diffusé une vidéo d'elle en prison.

D. N.