BFMTV

Mort de Steve Caniço à Nantes: le rapport de la nouvelle enquête rendu "au plus tard au 15 septembre"

L'IGA devra déterminer les chaîne de responsabilité dans l'organisation du concert à Nantes le soir de la fête de la musique.

L'IGA devra déterminer les chaîne de responsabilité dans l'organisation du concert à Nantes le soir de la fête de la musique. - AFP

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a promis de rendre "publiques" les conclusions de cette enquête.

Le rapport de l'Inspection générale de l'administration (IGA), saisie après le décès de Steve Maia Caniço lors de la Fête de la Musique à Nantes, sera rendu "au plus tard au 15 septembre", a annoncé lundi Laurent Nuñez, secrétaire d'État à l'Intérieur. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait assuré la semaine dernière qu'il rendrait "publiques" ses conclusions de l'enquête et qu'il en "tirerai(t) toutes les conséquences".

Les résultats de cette enquête étaient attendus pour mercredi mais "le chef de service a demandé au ministre de l'Intérieur un délai complémentaire pour rendre ses conclusions", a déclaré sur Cnews Laurent Nuñez. "Ce délai complémentaire lui a naturellement été accordé, c'est une affaire complexe, et au plus tard au 15 septembre nous aurons ce rapport", a-t-il ajouté.

Une enquête pour "aller plus loin" que l'IGPN

L'IGA est un organe rattaché au ministère de l'Intérieur pour lequel il exerce une mission de "contrôle supérieur" notamment de l'action des préfets. Elle a été saisie par le gouvernement "pour comprendre les conditions de l'organisation" de la Fête de la musique et "aller plus loin" que les conclusions de l'enquête administrative de l'IGPN, qui n'avait pas pu établir de "lien" entre l'intervention de la police et la disparition de Steve Maia Caniço.

Selon la lettre de saisine que l'AFP a consultée, le chef de l'IGA, Michel Rouzeau, est chargé d'examiner "les modalités de préparation des concerts de sound systems en vérifiant les dispositions prises en matière de sécurité des participants compte tenu des risques identifiés de sécurisation physique du site et de dimensionnement des dispositifs de police et de secours".

Il est également chargé d'étudier "les circuits d'information et de décision entre les services de l'État et ceux de la Ville de Nantes" pour cette soirée.

S. V. avec AFP