BFMTV

Monaco va limiter l'accès à ses restaurants à partir du 2 janvier

Monaco reste la ville européenne la moins abordable dans l'immobilier de luxe.

Monaco reste la ville européenne la moins abordable dans l'immobilier de luxe. - -

L'accès aux restaurants sera donc limité aux personnes justifiant d'une résidence ou d'un travail à Monaco.

Les restaurants de Monaco, restés ouverts malgré la crise sanitaire et qui attiraient de nombreux Français du département voisin des Alpes-Maritimes, seront réservés, à partir du 2 janvier, aux résidents et aux travailleurs de la principauté, a annoncé le gouvernement princier via un communiqué ce mercredi.

"Compte tenu de l’évolution défavorable de la situation sanitaire dans les Alpes-Maritimes, département frontalier de la principauté, il apparaît nécessaire d’adapter les mesures actuellement en vigueur sur le territoire monégasque", explique la principauté.

L'accès aux restaurants sera donc limité aux personnes justifiant d'une résidence ou d'un travail à Monaco. Cette mesure sera valable à partir du 2 janvier à 19 heures, et concernera aussi bien le déjeuner que le dîner.

L'accès au Rocher restreint pour le 31 décembre

La principauté avait déjà restreint pour la soirée du 31 décembre l'accès aux visiteurs ayant réservé une chambre d'hôtel.

A Monaco, les bars sont fermés et un couvre-feu de 20H00 à 06H00 court jusqu'au 15 janvier. Les restaurants, cependant sont autorisés à ouvrir entre 12h30 et 15h puis le soir entre 19h et 21h30 et bénéficient d'une dérogation jusqu'à 22h30 pour le soir du Nouvel an.

Une augmentation du nombre de cas

La principauté indique par ailleurs avoir constaté "une augmentation du nombre de cas positifs au cours des derniers jours", bien que Monaco connaisse un taux d'incidence "deux fois moins important" que les Alpes-Maritimes. Selon le maire LR de Nice Christian Estrosi, le taux d'incidence dans les Alpes-Maritimes était au 27 décembre de 323 pour 100.000, soit plus du double de la moyenne nationale.

"Le gouvernement n’exclut pas de renforcer les mesures de lutte contre la Covid-19 si
l’évolution de la situation sanitaire en principauté le justifie", précise-t-il ainsi dans le communiqué.

Cy.C avec AFP