BFMTV

Marche contre les violences faites aux femmes: Muriel Robin veut "entendre le président"

La comédienne et humoriste prend part, ce samedi, à la marche parisienne organisée par le collectif #NousToutes afin d'alerter sur les violences sexistes et les féminicides.

Muriel Robin s'est exprimée ce samedi sur notre antenne. Alors qu'elle prenait part à la manifestation parisienne organisée par le collectif #NousToutes pour alerter sur les violences sexistes et les féminicides, la comédienne et humoriste a interpellé le président de la République:

"Je veux entendre le président. Nous ne l'avons entendu qu'en 2017 (...) c'est parce qu'avec la Fondation des femmes nous avons rencontré Nicole Belloubet qu'il y a eu un Grenelle mais on ne peut pas tout faire. Il y a des mesures à prendre. Qu'est-ce que nous dit le président? Qu'est-ce qu'il dit aux familles? C'est un métronome infernal, insupportable."

"Ce qui a été fait c'est bien, mais c'est peu, ce n'est pas assez", poursuit-elle au côté d'Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des femmes. "Il faut passer à une vitesse supérieure pour arrêter ces assassinats qui ont lieu tous les deux jours dans notre pays." Un Grenelle sur les violences conjugales se tient actuellement et doit rendre ses décisions lundi. 

"Un levier important pour s'adresser au gouvernement"

L'actrice se félicite, par ailleurs, de voir qu'il y a beaucoup plus de monde que l'an dernier à la même heure", selon elle, lors de cette manifestation:

"Il y a quelque chose qui sera, on l'espère, historique (...) c'est important que tout le monde soit là, hommes et femmes, mobilisés, parce que ça va être un levier très important pour encore s'adresser au gouvernement."

Muriel Robin ajoute qu'il faut que "de l'argent" soit consacré à la cause: "Il faut une vraie mobilisation de l'État et des politiques plus fortes", ajoute-t-elle.

Muriel Robin est très engagée pour la cause des femmes victimes de violences conjugales. Elle prend régulièrement la parole sur le sujet et, en septembre 2018, elle a prêté ses traits à Jacqueline Sauvage dans un téléfilm sur TF1. L'actrice a campé cette femme victime condamnée par la justice pour avoir tué son mari violent.

Benjamin Pierret