BFMTV

Martinique: les gérants de stations-service écrivent à Jean-Marc Ayrault

BFMTV

Les gérants des stations-service de la Martinique, en grève, ont samedi écrit à Jean-Marc Ayrault pour dénoncer "le manque de concertation" concernant un projet de décret révisant les modalités de fixation du prix des carburants, selon leur porte-parole Steeve Victoire.

Dans leur courrier au Premier ministre, ils rappellent que les élus des Conseils régional et général de Martinique ont donné un avis défavorable à ce décret, lors de réunions en plénière, au mois de décembre.

Le président du Conseil Régional, Serge Letchimy, notamment, avait expliqué dans les médias locaux, être "pour la recherche d'une stabilisation ou d'une baisse du prix de l'essence, tout en préservant les salariés". Mais il s'était déclaré "totalement contre le fait qu'on puisse toucher à la SARA", la raffinerie des Antilles.

Alors que le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, a affirmé que ce projet de décret visait à apporter une plus grande transparence dans les modalités de fixation du prix des carburants, la grève se poursuivait samedi. "Seules trois stations sur soixante-seize sont ouvertes sur l'île. La mobilisation est vraiment très bonne", s'est félicité M. Victoire.

"D'ici lundi, on verra comment les choses avancent", a ajouté le porte-parole des gérants.

D. N. avec AFP