BFMTV

Grève dans les aéroports : trafic et témoignages

A l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, on prévoit 70 % des vols assurés...

A l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, on prévoit 70 % des vols assurés... - -

Les agents de sureté poursuivent leur grève dans les aéroports. Les syndicats veulent étendre le mouvement à Orly et Nice. A Roissy, les avions décollent mais avec du retard. Et c'est à Lyon que l'on constate les plus gros problèmes. Témoignages.

Le mot d’ordre de grève n’est pas levé ce lundi, mais la situation commence à se normaliser dans les aéroports. Certains agents de sûreté ont repris le travail, malgré l’échec des négociations avec leur direction : la réunion qui devait avoir lieu ce lundi après-midi est annulée. Hier dimanche, 47 vols ont été effectués entre 13h20 et 19h30, soit 1 avion sur 2 l’après-midi et 10 départs ont été déroutés sur d’autres aéroports. Aujourd’hui, les vols ont commencé dès 8h : 2 avions sur 3 étaient attendus, avec des retards et des attentes. La direction de l’aéroport appelle toutefois les passagers à ne pas se rendre sur place tant que la compagnie aérienne ne leur a pas confirmé leur vol. De plus, les bagages hors format, tels que les skis, ne pourront pas être embarqués, car les services de sûreté sont réduits.

« On continuera le mouvement un mois s’il le faut ! »

Les syndicats de la profession exigent des propositions salariales concrètes avant d’envisager de reprendre le travail. Et certains, comme Nicolas Cousin, délégué syndical CGT, n’ont pas l’intention de lâcher : « Quoi qu’il en soit, nous on continuera le mouvement une semaine, deux semaines, trois, même un mois s’il le faut ! On considère ça comme des congés sans soldes ».

Lyon et Roissy les plus perturbés

Comme pendant le week-end, Lyon et Roissy sont à nouveau les plus touchés ce lundi matin. Le mouvement a « tendance à se durcir », a estimé dimanche la ministre de l'Ecologie et des Transports, Nathalie Kosciusko-Morizet.
A l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, à 11h, tous les vols programmés à partir de 8h ont pu décoller avec moins d'une heure de retard. Plus de 80% des vols au départ devraient être assurés pendant le reste de la journée, selon la direction.
A Paris, sur les écrans, tous les vols sont prévus à l’heure. En pratique, il y a des files d’attente beaucoup plus importantes qu’en période normale, mais c’est calme.

« C’est la première fois que je pars en vacances et l’avion est annulé ! »

Guy est bloqué à l’aéroport avec toute sa famille et il perd patience : « C’est la première fois que je pars en vacances et l’avion est annulé. Alors maintenant on attend une dame, qui est toute seule pour s’occuper de tous ceux qui partent pas, pour recalculer un voyage. On part 3 semaines à Lima au Pérou, avec ma belle-fille qui est Péruvienne et n’a pas vu ses parents depuis 3 ans. On habite à Clermont-Ferrand ; ça va être pratique d’y retourner pour dormir, qui plus est avec une petite de 2 ans et demi ! ».

« Qu’ils fassent grève d’accord, mais… »

Ava devait partir avec son fils de 7 ans à Istanbul, en Turquie : « On était dans la joie de partir en vacances, mais on est déçus, surtout mon fils, qui voulait revoir ses grands-parents. Qu’ils fassent grève d’accord, mais au début des vacances, ça met beaucoup de gens dans la difficulté ; et puis je ne comprends pas que ça dure depuis vendredi ».

La Rédaction, avec Amélie Rosique