BFMTV

Drôme: des pompiers de toute la France manifestent contre les suppressions de postes

Un millier de pompiers, professionnels comme volontaires, se sont rassemblés à Valence, dans la Drôme, pour protester contre la suppression prévue de 19 centres de secours et 18 postes de soldats du feu.

Ils étaient plus de mille, venus de toute la France, dans les rues de Valence ce samedi matin. Des pompiers professionnels et volontaires ont manifesté contre des fermetures de casernes et des suppressions de poste dans le département de la Drôme. "Une situation unique en France", selon eux.

Fermeture prévue de 19 centres de secours

Dans le calme, ils ont traversé le centre historique de la ville jusqu'au siège du conseil départemental, entouré par un cordon de CRS. "Bienvenue dans un monde sans pompiers", "sapeurs-pompiers en liquidation", "déstockage", lisait-on sur des banderoles brandies dans le cortège, au milieu des pétards et des fumigènes.

Le plan d'orientations stratégiques du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis), mis en place pour 2016-2020 et financé par la collectivité de la Drôme à hauteur de 23 millions d'euros, prévoit la suppression de 18 postes chez les sapeurs-pompiers professionnels et la fermeture de 19 centres de secours dans le cadre de regroupements, selon les syndicats.

"Lorsqu'on est uniquement dans une gestion comptable d'un établissement public, comme le sont les services d'incendie, on va à terme diminuer le niveau de sécurité pour tous les administrés", déplore Alain Laratta, secrétaire général d'Avenir Secours.

Crainte d'une baisse du nombre de volontaires

"Le SDIS veut déstructurer l'engagement citoyen au motif d'économies de bout de chandelle. Les volontaires sont en effet une richesse oeuvrant pour la proximité au coeur des territoires", estime le colonel Eric Faure, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France. Selon lui, les volontaires représentent 80% des effectifs des sapeurs-pompiers en France et réalisent à eux seuls 67% des interventions et le dispositif de secours "repose sur la complémentarité entre sapeurs-pompiers professionnels et volontaires".

"Les conséquences, ça sera des délais qui seront augmentés, prévient Guillaume Anglada, du Syndicat autonome des sapeurs-pompiers de la Drôme. Quand on aura des départs incendie, ce qui est un risque courant, on laissera les casernes vides. Les collègues volontaires viendront renforcer les centres mais n'auront plus personne dans les casernes pour préparer les interventions suivantes."

A l'issue de la manifestation, le préfet de la Drôme, Eric Spitz, a reçu des représentants des pompiers. Face à leurs inquiétudes, il a assuré que le maillage territorial "serait analysé précisément" par la direction du Sdis, que des "mesures correctives" à la réduction des effectifs seraient prises "en cas de dégradation des conditions opérationnelles" et qu'une mission de développement du volontariat avait été créée, tout en souhaitant "la poursuite du dialogue".

H. M. avec Marine Scherer, Thomas Coudert et AFP