BFMTV

Manifestation des sapeurs-pompiers: 28 personnes blessées mardi à Paris

BFMTV

Des incidents ont éclaté entre les pompiers et les forces de l’ordre chargées d’encadrer la manifestation. Vingt-huit personnes ont été blessées.

Dénonçant le manque d’effectifs et de reconnaissance de leur profession ainsi que l’absence de réponse du gouvernement à leurs revendications, 3900 pompiers ont manifesté mardi à Paris. Une mobilisation à la suite de laquelle les soldats du feu ont obtenu une revalorisation de leur prime de feu, qui passera dès l'été prochain de 19 à 25% de leur salaire, a assuré le ministère de l'Intérieur. Dans la soirée, les syndicats professionnels pompiers ont ainsi annoncé la fin de leur mouvement de protestation, débuté il y a six mois.

Malgré cette avancée, la mobilisation parisienne des pompiers a été marquée par des heurts entre manifestants et membres des forces de l’ordre. En tout, 28 personnes ont été blessées, dont neuf gendarmes et cinq policiers, a annoncé la préfecture de police à BFMTV. Le préfet de police s’est rendu au chevet de l’un d’eux ce mercredi matin, à l’hôpital.

Des manifestants arrêtés

Durant la manifestation, les pompiers ont été repoussés par les forces de l'ordre au canon à eau et par des tirs de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes.

La préfecture a par ailleurs annoncé l'arrestation de deux "manifestants violents". "Le respect des règles vaut pour tous, quelle que soit la nature de la manifestation", a réagi sur Twitter la préfecture de Police, en déplorant le non-respect de l'itinéraire de manifestation et le refus de se disperser des manifestants, dont certains ont défilé casqués malgré l'interdiction de la préfecture.

Juliette Mitoyen