BFMTV

Un élu UMP épinglé pour vivre dans un logement social à Paris

Vue de la résidence dans laquelle l'élu UMP Geoffroy Boulard occupe un logement social.

Vue de la résidence dans laquelle l'élu UMP Geoffroy Boulard occupe un logement social. - -

Geoffroy Boulard vit avec sa famille dans un 74m² à Paris pour un loyer de 1.170 euros par mois. Il assure être prêt à résilier son bail si l'UMP lui demande.

Après Jean-Jacques Giannesini, Jack-Yves Bohbot et Carine Petit, un nouvel élu parisien vient d'être épinglé pour vivre dans un logement social parisien. 20minutes révèle que le directeur de campagne de l’UMP Brigitte Kuster dans le 17e arrondissement, Geoffroy Boulard, bénéficie lui aussi d'un loyer à prix cassé.

1.170 euros pour un 4P de 74m2

L'adjoint à la Sécurité dans le 17e arrondissement de Paris occupe en effet un logement en loyer intermédiaire depuis 2005. Il s’agit d’une forme de logement social appartenant au parc du bailleur Paris Habitat et situé au numéro 7 du square de la Dordogne, à deux pas de la Porte-de-Champerret, dans le 17e arrondissement.

"C’est un appartement de quatre pièces de 74 m2 que j’occupe avec ma femme et mes trois enfants, lâche-t-il. Le loyer est de 1.170 euros mensuels. Le bail a été établi, au nom de mon épouse, en 2005, soit trois ans avant mon élection à la mairie de Paris", explique-t-il à 20minutes.fr.

"Je ne suis personne"

Si en 2005, le couple répondait visiblement aux critères d'attribution de ce genre de logement, huit ans plus tard, force est de constater qu'il n'a pas actualisé ses revenus auprès de l'organisme dédié. Geoffroy Boulard reconnaît que "personne ne lui a demandé une actualisation de ses revenus." Pour autant, il assure que s’il gagnait "15.000 euros par mois", il ne vivrait actuellement pas "dans un appartement de 74 m² avec trois enfants".

Nathalie Kosciusko-Morizet la candidate UMP à la mairie de Paris, a déjà déclaré qu’elle n’admettrait aucune tolérance pour les élus de son camp résidant dans des appartements sociaux de la ville si elle était élue en mars prochain. Geoffroy Boulard attend, lui, qu'on le lui demande. "Je ne suis qu’un simple adjoint dans le 17e, conclut Geoffroy Boulard. Je ne suis personne. Mais si on me le demande, je me mettrai en conformité avec ce que mon parti me demande", explique-t-il à 20 minutes.fr.

K. L.