BFMTV

Les coulisses des hôpitaux de Paris ouvertes au public samedi

Image d'illustration

Image d'illustration - -

Pour la sixième année consécutive, une vingtaine d'établissements à Paris et en banlieue proposeront visites, animations ludiques ou encore actions de dépistage gratuites.

Des blocs opératoires aux cuisines en passant par la blanchisserie et les véhicules du Samu, les franciliens sont invités à découvrir les coulisses de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) samedi après-midi à l'occasion d'une journée portes ouvertes.

Pour la sixième année consécutive, le plus grand CHU d'Europe ouvrira ses services dans une vingtaine d'établissements à Paris et en banlieue, où seront proposées visites, animations ludiques ou encore actions de dépistage gratuites, de 14h à 17h.

Les métiers du soin à l'honneur

Les métiers du soin seront bien sûr à l'honneur. Les visiteurs pourront notamment enfiler une blouse et "entrer dans la peau d'un chirurgien" pour "explorer un bloc de chirurgie ambulatoire" à l'hôpital Bichat (18e) ou se faire expliquer le fonctionnement d'un service mobile d'urgence et de réanimation à Robert-Debré (19e).

L'AP-HP en profitera aussi pour mettre en avant ses "robots chirurgicaux dernière génération" notamment à la Pitié-Salpêtrière (13e) et Cochin (14e) et "les métiers de haute technicité du laboratoire" de toxicologie biochimique de Lariboisière (10e). Des formations aux gestes de premiers secours seront également proposées comme à Tenon (10e), où les plus joueurs pourront participer à un escape game dans une salle de radiologie.

Explorer un bloc, se former aux premiers secours 

Les amateurs de patrimoine pourront eux explorer "les richesses architecturales" de l'hôpital Avicenne à Bobigny (93) en compagnie d'une historienne de l'art ou se joindre à une randonnée de 5 km reliant Bretonneau (18e), Bichat et Beaujon à Clichy (92).

Quelque 2.500 collégiens et lycéens seront par ailleurs accueillis vendredi dans une trentaine d'hôpitaux et plusieurs écoles de l'AP-HP, premier employeur d'Ile-de-France.

Cyrielle Cabot avec AFP