BFMTV

"Le sexisme n'aura plus autant de place qu'avant en politique" se réjouit Esther Benbassa

Esther Benbassa, sénatrice EELV ce jeudi sur le plateau de BFMTV.

Esther Benbassa, sénatrice EELV ce jeudi sur le plateau de BFMTV. - -

L'élue écolo avait été victime dimanche de propos sexistes de la part d'un député de la majorité. Ce jeudi soir sur BFMTV, elle s'est dite "étonnée d'un tel comportement entre politiques".

La sénatrice EELV Esther Benbassa a réagi ce jeudi soir sur notre antenne aux propos du député LaREM Joachim Son-Forget à son encontre.

Le 23 décembre, l'élu de la majorité s'en était violemment pris à elle sur Twitter : "Avec le pot de maquillage que vous vous mettez sur la tête, (...) vous incarnez ce que vous tentez maladroitement de caricaturer" lui avait-il écrit.

"La politique ce n'est pas du sexisme" a martelé Esther Benbassa ce jeudi sur notre antenne. "Il faut qu'on l'on comprenne ça une fois pour toutes". "J'ai reçu une avalanche de soutien: de milliers de personnes. J'ai été très touchée car j'ai compris que le sexisme n'aurait plus autant de place qu'avant en politique. C'est déjà ça" a poursuivi l'élue EELV.

"Etonnée de ce genre de pratiques entre politiques"

"Ce monsieur s'ennuyait le soir de Noël, il a quand même envoyé 50 fois ma photo en 1h30. J'ai quand même été étonnée de ce genre de pratiques entre politiques" a reconnu la sénatrice écolo. 

Plus tôt, la sénatrice avait estimé que "l'expression sans complexe d'un tel sexisme, venant d'un parlementaire, après MeToo, avait de quoi laisser sans voix".

Le député s'est ensuite défendu sur les réseaux sociaux: "La référence au maquillage ne peut en aucun cas être mélangée à une attaque sur le physique". "La référence au maquillage n'est sexiste que dans la tête des sexistes: certains hommes en portent, et la quasi-totalité des hommes politiques en portent sur les plateaux télés où on nous demande un passage au maquillage quasi-systématiquement", avait-il affirmé.

Jeanne Bulant