BFMTV

Le nouveau visage de Marianne sur les timbres dévoilé par Macron

Le timbre Marianne inauguré par François Hollande datant de 2013, au visage jeune semblant sortir tout droit d'une bande dessinée.

Le timbre Marianne inauguré par François Hollande datant de 2013, au visage jeune semblant sortir tout droit d'une bande dessinée. - -

Le président de la République divulguera ce jeudi en Dordogne le nouveau visage de la "Marianne engagée" qui ornera tous les timbres-postes d'ici peu. Un choix moderne et féministe assumé par l'Elysée.

Après "la Marianne de la jeunesse" voulue par François Hollande en 2013, place à "Marianne l'engagée". Le nouveau visage de Marianne qui ornera les timbres de la Poste sera dévoilé ce jeudi par Emmanuel Macron à Périgueux en Dordogne.

Pour ce nouveau quinquennat, l'artiste Yseult Digan, encore appelée YS, a été chargée de la conception du timbre. Un choix lourd de sens puisqu'il s'agit d'une artiste originaire de région parisienne, spécialiste du street-art et féministe. Sur ce nouveau timbre en noir-et-blanc, Marianne y est donc de profil, affichée en jeune femme forte et déterminée. Le timbre sera également décliné en couleurs.

"Le coup-de-coeur" du président 

A l'occasion, le président de la République et l'artiste graffeuse Yseult Digan divulgueront la nouvelle Marianne sur une immense fresque sur la façade de l’un des immeubles du quartier Toulon de Périgueux, indique Le Parisien.

Comme tous les cinq ans en début de quinquennat, c'est au chef de l'Etat qu'il revient de décider du nouveau visage de Marianne, incarnation de la République et de ses valeurs.

Selon nos informations, le chef de l'Etat souhaitait présenter une Marianne du XXIe siècle, moderne et représentative de la jeunesse de France, et il souhaitait que celle-ci soit réalisée par une femme elle-même. Intitulée "Marianne l'engagée", ce choix s'apparente à un fort message politique et féministe. Emmanuel Macron aurait eu un véritable "coup de coeur" pour le caractère graphique, contemporain de l'oeuvre qui sera dévoilée jeudi, rapporte l'Elysée. 

Cette année, Emmanuel Macron avait fait appel aux pupilles de la Nation pour pré-sélectionner les dessins. A l'issue du défilé du 14 juillet 2017, le président avait fait le choix d'associer à sa décision ces parents proches des victimes des attentats ou des zones de guerre. Le président a finalement choisi la seconde favorite.

En 2013, le timbre Marianne dévoilé par François Hollande avait fait l’objet de très vives réactions depuis que l’un des dessinateurs avait révélé s'être inspiré de la fondatrice des Femen, Inna Shevschenko.

Anne Saurat-Dubois avec Jeanne Bulant