BFMTV

Le changement d'heure vit-il ses derniers instants en Europe?

Un employé ajuste une horloge, le 20 mars 2015 à Nantes. (Photo d'illustration)

Un employé ajuste une horloge, le 20 mars 2015 à Nantes. (Photo d'illustration) - Jean-Sébastien Evrard - AFP

La Commission européenne a lancé une consultation citoyenne sur Internet, afin de récolter les avis des citoyens européens sur le changement d'heure. L'abandon ou le maintien de cette pratique doit ensuite être décidé par Bruxelles.

Le changement d'heure est-il amené à disparaître? C'est en tout cas la question que pose l'Union européenne (UE) à ses concitoyens, avant d'éventuellement trancher sur la disparition ou le maintien du changement d'heure.

Le 4 juillet, la Commission européenne a ouvert la discussion à un vote en ligne qui s'achèvera le 16 août prochain. La consultation est accessible à tous les ressortissants européens. En quelques clics et après avoir donné quelques informations personnelles (nom, prénom, courriel, pays de résidence), les Européens peuvent répondre à un questionnaire portant notamment sur leur expérience personnelle du changement d'heure.

Le questionnaire à choix multiples demande aux citoyens européens les raisons d'un éventuel maintien ou d'une suppression, selon cinq critères: l'économie ou l'absence d'économie d'énergie, la santé humaine, les loisirs en soirée, la sécurité routière et le fonctionnement du marché intérieur. Enfin, chaque répondant peut ajouter ses propres remarques en 3.000 signes.

Lutter contre un coucher de soleil précipité

L'abandon du changement d'heure revient souvent sur la table. En 2015, le ministère français de l'Ecologie s'était penché sur la question, voulant étudier l'impact sur les économies d'énergie du passage à l'heure d'hiver. En 2016, la Hongrie avait exprimé son souhait d'abandonner le passage à l'heure d'hiver pour lutter contre un coucher du soleil précipité, sans y arriver. La même année, la Turquie (qui n'est pas membre de l'UE) avait choisi de rester toute l'année à l'heure d'été.

Une mesure "obsolète"

Karima Delli, eurodéputée écologiste française, présidente de la commission Transport et tourisme, est l'initiative de la consultation: "Les études démontrant un accroissement des accidents de la route ou des troubles du sommeil lors du changement d'heure doivent être prises au sérieux", a-t-elle assuré à L'Obs, évoquant un système "obsolète.

Instaurés en France en 1976 après le choc pétrolier de 1973, les changements d'heure ont vocation à réguler la consommation d'énergie. La mesure a été mise en application pour tous les Etats européens en 1998. Pourtant, ses détracteurs assurent que l'impact est minime. À l'étranger, le changement d'heure est appliqué au Canada, au Mexique, aux Etats-Unis, à l'exception de certains Etats locaux. Le Chili, le Paraguay, Cuba, Haïti, la Nouvelle-Zélande ainsi que l'Iran, la Jordanie et le Maroc appliquent également le changement d'heure.

Les pays appliquant le changement d'heure dans le monde
Les pays appliquant le changement d'heure dans le monde © Wikipedia
G.D.