BFMTV

La cigarette bientôt bannie des films français?

Un homme fume une cigarette à Koweït, le 29 septembre 2017. (Photo d'illustration)

Un homme fume une cigarette à Koweït, le 29 septembre 2017. (Photo d'illustration) - Yasser Al-Zayyat - AFP

La ministre de la Santé a déclaré jeudi vouloir une "action ferme" sur la présence du tabac dans les films français, réagissant aux propos d'une sénatrice qui dénonçait une "valorisation" du tabagisme au cinéma.

Que seraient les films français sans la cigarette? En 2012, la Ligue contre le cancer et l’institut Ipsos ont mené une étude sur 180 films tricolores à succès. Ils ont constaté que 80% d’entre eux comportaient au moins une "représentation du tabac": personnage qui fume, briquet, cendrier, paquet de cigarettes…

La sénatrice PS de la Sarthe Nadine Grelet-Certenais avance pour sa part le chiffre de 70% de "nouveaux films français qui mettent à l’image au moins une personne en train de fumer". L’élue a dénoncé jeudi la "valorisation" du tabagisme dans le cinéma français, lors de l’examen du budget de la Sécurité sociale par les sénateurs.

"Je crois qu’il faut aller au-delà du porte-monnaie et repenser la problématique générale de la consommation (…) en s’intéressant notamment aux incitations culturelles à fumer", a-t-elle proposé. "Je pense par exemple au cinéma qui valorise la pratique", a poursuivi la sénatrice dans une déclaration retransmise sur Public Sénat

"Cela participe peu ou prou à banaliser l’usage, si ce n’est à le promouvoir, auprès des enfants et des adolescents. (...) Des solutions doivent être envisagées pour mener une véritable politique de prévention prenant en compte cette sorte de publicité détournée pour la consommation de tabac."

"Les campagnes d'information ne fonctionnent pas"

Les propos de la sénatrice ont reçu le soutien de la ministre de la Santé, qui a annoncé vouloir "une action ferme" sur le sujet. "Nous savons que les grandes campagnes d’information ne fonctionnent pas", a constaté Agnès Buzyn.

"Nous devons travailler sur les réseaux sociaux, à la dénormalisation' de l’image du tabac dans la société, notamment vis-à-vis des jeunes", a déclaré la ministre, précisant "rejoindre complètement" les propos de Nadine Grelet-Certenais. "Je ne comprends pas aujourd’hui l’importance de la cigarette dans le cinéma français", a-t-elle insisté.

Agnès Buzyn a précisé en avoir parlé mercredi à Françoise Nyssen, ministre de la Culture, et promis "des mesures en ce sens".

Début 2016, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconisait d’interdire aux moins de 18 ans les films où l’on peut voir des personnages fumer. A part dans les cas de placements de produits, le cinéma échappe pour le moment à la loi Evin du 10 janvier 1991, qui interdit "toute propagande ou publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac ou des produits du tabac ainsi que toute distribution gratuite sont interdites".

La Société civile des auteurs, réalisateurs et producteurs (ARP) français a déclaré à BFMTV.com "ne pas avoir de réaction à ce jour" aux propos d’Agnès Buzyn. Contactée par la rédaction, la Société des réalisateurs n’a pas répondu à ce jour.

Liv Audigane