BFMTV

Journée mondiale de la bière: le boom des microbrasseries en France

Une personne servant une bière (photo d'illustration)

Une personne servant une bière (photo d'illustration) - Pixabay

En un peu plus de dix ans, le nombre de brasseries en France a été multiplié par quatre. Et parmi ces nouvelles entreprises, l'immense majorité sont des microbrasseries.

En 2006, la France comptait environ 250 brasseurs. Aujourd'hui, elle en compterait au moins 1600 selon les Brasseurs de France, syndicat professionnel, cité par Le Monde. Parmi les brasseurs français, l'immense majorité (plus de 90%) sont des microbrasseries. 

Qu'est ce qui définit ces établissements en plein boom? Selon le code général des impôts, dans son article 178-0 bis A, ce sont des entreprises qui produisent moins de 200.000 hectolitres par an, sont "juridiquement et économiquement indépendante de toute autre brasserie", "utilisent des installations physiquement distinctes de celles de toute autre brasserie" et ne produisent pas sous licence. Elles sont alors qualifiées de "petite brasserie indépendante" et bénéficient d'un régime fiscal particulier. 

Cette croissance impressionnante ne semble pas prête de s'arrêter. Selon le cabinet de conseil Xerfi, le marché des bières artisanales devrait valoir 440 millions d'euros en 2020, deux fois plus qu'en 2016 (200 millions).

Des sommes importantes mais qui reste minime par rapport à un marché pèse plusieurs milliards d'euros. Dans un entretien accordé au Monde, le délégué général de Brasseurs de France rappelait qu'en 2017, les microbrasseries représentaient seulement "5 % à 6 % du marché en volume et 7 % en valeur".

Même si elles sont très nombreuses, elles ne pèsent donc pas finalement pas beaucoup face aux milliards d'euros de chiffres d'affaires réalisés par les grands groupes comme le néérlandais Heineken (Affligem, Desperados, Pelforth...) ou le danois Carlsberg (Kronenbourg, 1664, Grimbergen...). 

La carte des brasseries françaises

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, la plupart des brasseries ne se situent pas dans le nord ou l'est de la France, près des frontières belges et allemandes. C'est en Auvergne-Rhône-Alpes qu'on en trouve le plus: 221 en 2017 selon les statistiques du blog spécialiste de la bière Projet amertume relayées par Statista.

Carte des brasseries en France.
Carte des brasseries en France. © BFMTV, Flaticon/Smashicon

Ces centaines de jeunes entreprises nées un peu partout en France ne garantissent cependant pas la création de milliers d'emplois.

Les brasseries créent plus d'emplois directs dans les pays voisins

Entre 2011 et 2017, le secteur a créé 1400 emplois directs en France, plus que dans n'importe quel autre pays européen sur la même période. Mais notre total d'emplois directs reste faible comparé aux autres pays européens comme l'Allemagne (27 000 emplois) ou le Royaume-Uni (15 000).

Si elles sont de plus en visibles - notamment chez les cavistes, dans les bars indépendants ou encore au sein des épiceries fines - les microbrasseries restent encore un "petit" secteur économique. Leur place au sein des grandes surfaces, qui représentent 80% des volumes de bières vendues en France, le démontre bien.

Selon le cabinet de conseil Xerfi, les microbrasseries y sont sous-représentées. Par exemple, dans les supermarchés Auchan, sur les 263 marques commercialisées, à peine une soixantaine sont artisanales.

Louis Tanca