BFMTV

Rosy, un sanglier habitué des tournages de cinéma, a disparu depuis dix jours

Le sanglier Rosy, dans "Les Saisons" de Jacques Perrin (2015).

Le sanglier Rosy, dans "Les Saisons" de Jacques Perrin (2015). - Capture Youtube

Rosy, une femelle sanglier de cinq ans, a disparu dans la nature depuis qu'elle a été effrayée par des chiens de chasse sur un tournage.

Cela fait presque dix jours que Rosy n’est pas rentrée. Âgée de cinq ans, cette femelle sanglier est une habituée des films et documentaires. Malheureusement, samedi 14 octobre, alors qu’elle était en tournage près d’Embrun (Hautes-Alpes), elle a pris peur devant un groupe de chiens de chasse et s’est enfuie dans la nature.

"C’est un mauvais concours de circonstances : elle s’est éloignée et s’est perdue", regrette sa maîtresse, Marie-Noëlle Baroni, dans les colonnes du Dauphiné Libéré qui rapporte l’histoire.

Décrite comme très douce malgré ses 70kg, la femelle sanglier est habituée à fréquenter les humains et "n’est pas comme les autres" sangliers sauvages, assure sa maîtresse. “Je l’ai eu toute petite, je lui donnais le biberon, se souvient sa maîtresse. C’est comme un chien, elle se met sur le dos quand on lui caresse le ventre", précise-t-elle.

Si Rosy est dotée d’une puce lisible par un vétérinaire, elle ne présente "aucun signe distinctif", ce qui pourrait compliquer son identification. De poil marron, elle a notamment été aperçue dans le film Les Saisons de Jacques Perrin (à 1 min 03 dans la bande-annonce).

Marie-Noëlle Baroni assure qu’elle "saurait retrouver son chemin", mais craint les prédateurs, les balles des chasseurs, ou encore qu’elle ne rencontre des congénères et redevienne sauvage.

Si d’aventure, au cours d’une balade en forêt, vous tombez sur Rosy, sa maîtresse conseille de ne pas tenter de l’attraper mais de lui donner "des pommes, des croquettes pour chiens et des grains, comme du maïs" et de la contacter.

Liv Audigane