BFMTV

Le premier TGV Paris-Saint-Brieuc arrive avec deux heures de retard

Plus de deux heures de retard...

Plus de deux heures de retard... - Medhi Fedouach / AFP

Le premier train à grande vitesse qui reliait Paris à Saint-Brieuc est arrivé avec deux heures de retard, ce vendredi soir.

La loi des séries pour la SNCF. Dimanche dernier, l'inauguration de la ligne à grande vitesse Paris-Bordeaux, qui devait relier Paris à Toulouse en à peine quatre heures, avait déjà subi un retard de quatre heures et demi.

Ce vendredi soir, ce sont les premiers utilisateurs de la ligne à grande vitesse Paris-Saint-Brieuc qui ont eu le droit, à leur tour, à quelques désagrements. Une panne de signalisation près de Chartres, dans l'Eure-et-Loire, due aux fortes chaleurs, a causé un retard de deux heures.

La fête prévue à l'arrivée, annulée...

Le trafic a été dans un premier temps ralenti puis interrompu. Le train a donc été obligé d'emprunter une voie de contournement, qui n'était pas adaptée à la grande vitesse.

L'agglomération de Saint-Brieuc qui avait organisé un comité d'accueil à ce train historique a préféré annuler cette réception. Les usagers, partis depuis la gare Montparnasse à 19h06, sont arrivés en Bretagne aux alentours de 23 heures. Un peu tard pour faire la fête. Les voyageurs ne devaient, de toutes façons, pas avoir la tête à cela…

Arthur Blanquet