BFMTV
Insolite

"J'en ai tout de suite ri": l'État civil marie par erreur une femme au frère jumeau de son mari

Un couple en train de se passer la bague au doigt (Photo d'illustration).

Un couple en train de se passer la bague au doigt (Photo d'illustration). - Flickr - CC Commons - Dave Pymont

L'erreur a de quoi faire sourire. Jeudi, un couple s'est aperçu que la mairie s'était trompée et avait marié par erreur une jeune femme au frère jumeau de son époux. Le marié déchu raconte à BFMTV.com comment il a découvert cette méprise.

"Oui, votre frère est bien marié avec votre femme". Quelle ne fut pas la surprise de Thomas, quand il a découvert jeudi matin que son épouse avait été mariée par erreur à son frère jumeau par les services de l'État civil.

Le couple se rend compte qu'il y a un problème alors qu'il tente d'établir son testament chez le notaire. Pour monter le dossier, Stéphanie et Thomas ont besoin de leurs actes de naissance respectifs. Si le document de la jeune femme ne présente rien de particulier, un élément important manque à l'acte de naissance de Thomas. Sur le document, il n'est mentionné nulle part qu'il est marié à Stéphanie. Les deux trentenaires se sont pourtant dit "oui" le 2 octobre 2021 à Bordeaux.

Une situation cocasse

Cette curieuse omission interpelle immédiatement la jeune épouse, qui conseille à son mari de contacter la mairie d'Avranches (Manche) afin d'en savoir plus. "En voyant cela, j’ai dit à mon mari de quand même demander à sa mairie si elle pouvait vérifier l’acte de naissance de son frère jumeau", raconte la jeune femme de 33 ans à Sud Ouest. Elle sait que les deux frères ont déjà rencontré des problèmes de ce type par le passé.

Thomas décroche alors son téléphone et appelle la mairie de sa ville natale. Au bout du fil, c'est la douche froide: "oui, votre frère est bien marié avec votre femme", lui répond-t-on. "MON DIEU mais l'état civil de la mairie de naissance de mon mari s'est trompé dans les papiers et m'a mariée avec son frère jumeau JE M'ÉTOUFFE", tweete alors Stéphanie, mi-amusée, mi-agacée par l'absurdité de la situation.

"J'en ai tout de suite rigolé", raconte Thomas à BFMTV.com, qui confie toutefois que la situation était un peu gênante pour des raisons de tensions familiales. "En fait, c'est une simple erreur humaine qui a été rapidement corrigée donc il n'y a pas de mal. Heureusement, à la mairie ils ont été très réactifs. Les actes de naissance modifiés ont été postés jeudi dans la journée et on les a reçus" vendredi.

"On prend ça à la rigolade"

Ce qui s'est passé, selon le trentenaire, "c'est qu'en remplissant l'acte de mariage, la mairie a tapé mon nom de famille dans le menu déroulant et ils sont tombés sur deux personnes au même nom de famille, nées le même jour. Ils ont donc choisi le premier prénom qui est apparu, à savoir celui de mon frère car son prénom commence par un A".

Au final, Thomas estime que cela aurait pu prendre une tournure plus grave. "Heureusement que mon épouse ou moi-même ne sommes pas morts entre-temps car cela aurait pu se révéler beaucoup plus problématique", note-t-il.

"Ça a ralenti nos démarches administratives car du coup nous n'avons pas pu faire la donation au dernier vivant que nous voulions. Et puis on a eu peur que ça annule le Pacs de mon frère jumeau avec sa (vraie) femme aux yeux de l'administration. Mais bon, cela ne semble pas être le cas", souligne le jeune homme, avant d'ajouter: "Maintenant que c'est en passe d'être réglé, on prend ça à la rigolade avec Stéphanie".

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV