BFMTV

Incendie rue Erlanger: les amis d'Adel, 16 ans, s'organisent pour lui rendre un hommage

Parmi les dix victimes de l'incendie de la rue Erlanger figure Adel, 16 ans. Depuis Nancy où il habitait auparavant et depuis Paris, ses amis se mobilisent pour lui rendre hommage.

Adel avait 16 ans et fait partie avec sa maman des dix victimes de l'incendie de la rue Erlanger. Avant d'habiter Paris, l'adolescent est passé dans la région de Nancy. Au collège, Léa était sa meilleure amie. Près d'une semaine après le drame, l'adolescente conserve soigneusement les dernières photos de son ami décédé, souvenirs d'une balade à Paris.

"C'est la dernière fois que je l'ai vu, sur les Champs-Elysées. On a visité Paris tout le long du week-end, il nous a fait une visite des plus beaux monuments à voir. Il nous a emmené à la Tour Eiffel. Quand on lui demandait un service, il ne refusait jamais. Il était d'une gentillesse vraiment énorme", raconte Léa.

Depuis leur rencontre au collège, les deux adolescents avaient lié une amitié indestructible, échangeant ces derniers temps des centaines de messages ou des heures au téléphone.

"On était un peu comme des frères. On se disait tout, même nos plus grandes faiblesses. Il n'y avait pas de jugement. Je dirais que c'est une amitié qu'on vit qu'une fois dans notre vie. La mienne, je l'ai vécue", poursuit la jeune fille. 

Léa souhaite organiser une marche blanche ce week-end en hommage à Adel.

Un appel au PSG, club favori d'Adel

A Paris, où l'adolescent était scolarisé dans un lycée du 15e, ses amis veulent aussi lui rendre hommage. Adel a là-aussi marqué ses camarades de sa gentillesse.

"C'était un garçon extrêmement gentil avec tout le monde, il avait toujours le sourire. Je ne l'ai jamais vu triste ou énervé contre qui que ce soit. Il était toujours heureux. Il faisait du foot tous les mercredis à l'association sportive du lycée", explique Sabah, une amie du lycée.

Sabah et ses camarades ont contacté le PSG, son club favori, pour tenter d'organiser un hommage. Ils souhaiteraient pouvoir organiser une minute de silence pour Adel avant un match.

Adélaïde Mangin, Emmanuel Daeschler, Antoine Forestier, Maxime Bonnet