BFMTV

Incendie mortel de Rouen: "Le patron du bar nous a sauvé la vie"

Deux jours après l'incendie mortel à Rouen, les rescapés s'expriment. S'ils confirment la propagation rapide des flammes, ils soulignent également la bonne réaction du gérant de l'établissement, qui a, selon eux, épargné des vies.

Eux ont échappé au brasier du Cuba Libre, mais sont toujours sous le choc, deux jours après. Nicolas Huet de Barros participait à l'anniversaire organisé dans ce bar du centre-ville de Rouen, dans la nuit de vendredi à samedi. Sur la vingtaine de personnes présentes, il fait partie des rescapés. Treize ont péri et sept ont été blessées. Au micro de BFMTV, le témoin fait part d'une propagation très rapide de l'incendie. Au moment du départ du feu, causé par la chute du gâteau d'anniversaire et la dispersion des bougies au sous-sol de l'établissement, Nicolas se trouvait au rez-de-chaussée.

"J'étais en train de discuter avec un ami. A ce moment-là, j'entends Nasser (le patron du bar, Ndlr) qui nous dit: 'il y a des flammes, allez-vous en'", se souvient Nicolas Huet de Barros. "Il a surgi de derrière son bar alors qu'il y avait déjà un mur de flammes", relate le rescapé.

Quelques mètres plus loin, Annie* se trouvait alors en terrasse. Elle aussi a tardé à comprendre ce qu'il se passait. "Le temps que je percute, il y avait déjà de grandes flammes (…) J'ai poussé toutes les tables à l'extérieur, ils ont cassé les vitres et sont sortis aussi vite qu'ils le pouvaient", raconte la rescapée.

L'audace et la clairvoyance du patron

Les survivants se souviennent aussi de la réaction de Nasser, le gérant du bar. Les deux témoins soulignent à la fois son audace, tout comme sa clairvoyance. Sans lui, le bilan aurait été plus lourd, assurent-ils.

"Il nous a totalement sauvé la vie. Si Nasser ne nous avait pas prévenus, on serait restés dedans. Il nous a tous sortis", témoigne Nicolas. "Au moment des faits, il a aidé les clients à sortir, à secourir les personnes. Il faut avoir du courage", renchérit Annie*.

Comme eux, tous les survivants de l’incendie ont été entendus par la police. Leurs témoignages sont précieux pour aiguiller les enquêteurs sur le déroulé précis du drame, notamment en ce qui concerne les bougies à l'origine de l'embrasement de la pièce.

* prénom modifié

P. P. avec Jules Chiapello, Juliette Chapalain et Charlotte Planet