BFMTV

Incendie à Vitrolles: "Ca fait mal de voir tout cet argent partir", témoigne un sinistré

L'incendie qui s'est déclaré jeudi à Vitrolles, au nord de Marseille, a ravagé une dizaine d'habitations. Certains riverains évacués et qui avaient dû laisser derrière eux leurs maisons comme leurs affaires, ont aujourd'hui tout perdu.

"C'était ma maison avant, maintenant il n'y a plus rien"

Le feu a emporté un immeuble entier sur son passage. C'était l'endroit où résidait Guilhem Mas, un habitant de Vitrolles, dans les Bouches-du-Rhône. Ce riverain "parti en catastrophe" de son domicile n'a pas eu le temps de prendre ses affaires. Il confie avoir seulement pu emmener son chat. Face au bâtiment anéanti, ce riverain se lamente face aux "voitures cramées".

"Mon vélo a brûlé comme une sardine", témoigne Noé, un petit garçon qui habite ce quartier de Vitrolles.

La maison familiale a été épargnée par les flammes, mais son père, Jean-Michel, remarque que l'annexe de la propriété a entièrement brûlé. "C'est du matériel mais ça fait mal de voir tout cet argent partir", confie-t-il.

Des habitants sur le qui-vive

Certains résidents ont veillé toute la nuit de jeudi à vendredi pour surveiller le moindre départ de feu, mais aussi et surtout pour appréhender les possibles pillards qui pourraient s'introduire dans les décombres de leur maison.

Lampe-torche à la main, Angèle a gardé un œil ouvert sur les végétations. Elle s'est relayée "toutes les deux heures" avec des "voisins" pour "regarder s'il y (avait) le feu".

Les violents incendies qui se sont déclarés dans les Bouches-du-Rhône ont détruit plus de 3.000 hectares de garrigue au nord de Marseille. Ils sont désormais maîtrisés mais laissent un paysage désolé de collines calcinées et d'habitations noircies.

J.B avec AFP, Jonathan Dupriez, Natacha Rios et Charlotte Planet